samedi 19 septembre 2020
A VOIR

|

Une 4ème société de concassage veut s’installer à Papenoo

Publié le

La population de Papenoo est une nouvelle fois appelée à se prononcer sur un projet économique. Une enquête de commodo et incommodo a été lancé aujourd’hui : une quatrième société de concassage souhaite s’installer dans la vallée. Une demande qui doit déjà faire face à plusieurs avis défavorables des propriétaires terriens qui ont du mal à se faire respecter par les entreprises existantes...

Publié le 23/08/2019 à 18:27 - Mise à jour le 23/08/2019 à 18:30
Lecture 2 minutes

La population de Papenoo est une nouvelle fois appelée à se prononcer sur un projet économique. Une enquête de commodo et incommodo a été lancé aujourd’hui : une quatrième société de concassage souhaite s’installer dans la vallée. Une demande qui doit déjà faire face à plusieurs avis défavorables des propriétaires terriens qui ont du mal à se faire respecter par les entreprises existantes...

Les riverains rencontrés sont unanimes : ils sont contre l’installation d’une nouvelle société de concassage dans la vallée de Papenoo. Et pour cause, ils doivent déjà vivre avec trois entreprises de concassage. Une cohabitation qui semble de plus en plus difficile. Le ballet des camions commence dès 8 heures du matin, et pour Liliane Tupai, gérante de snack, ce geste est quotidien : « on subit la poussière tous les jours, et on est à chaque fois obligés d’arroser la route tous les jours ».

Les camions et leurs passages incessants… (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Installée à seulement 10 mètres des premières installations de concassage, Yolanda Mou Cun Sing, habitante de la vallée de Papenoo, dit que la santé de sa famille se détériore. La poussière a accentué l’asthme de certains de ses membres, et à cela s’ajoute le stress provoqué par le bruit des machines qui broient les pierres au quotidien. Des agressions devenues insoutenables… « Tous les jours ils ramassent des sous, mais nous, c’est la poussière qu’on ramasse. Je veux juste que les patrons de ces entreprises nous regardent et nous respectent, parce que nos enfants sont malades. Il y a des adultes qui sont malades car ils sont asthmatiques, et d’autres qui ont de la tension à cause des nuisances sonores » déplore Yolanda.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Depuis 2008, un arrêté de la commune réglemente les horaires de passage des camions, mais rien ne serait fait pour protéger la santé de ces riverains. La vallée est classée zone touristique.

Une enquête de commodo et incommodo a donc été lancée ce vendredi 23 août et se terminera le 20 septembre. La population de Hapaianoo est invitée à donner son avis sur l’implantation d’une quatrième société de concassage. Un registre et une consultation publique du projet ont été ouverts dans les mairies de Papenoo et de Tiarei. « Depuis des années, il y a eu une interdiction de faire l’extraction dans le lit de rivière, c’est juste un décurage quand on en a besoin » explique Vetea Avaemai, maire de Papenoo/

Nous avons joint par téléphone l’une des trois sociétés de concassage installée dans la vallée. Si elle n’est pas défavorable au projet, elle se dit néanmoins inquiète face à la diminution de la matière première disponible dans la vallée. À la fin de l’enquête, le commissaire-enquêteur fera une synthèse. Si les avis sont majoritairement défavorables, une réunion publique sera organisée. La décision d’avorter ou pas le projet, viendra, elle, de la commission de la DIREN.

infos coronavirus

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

L’atelier Prokop expose ses créations à la Maison de...

Depuis 30 ans, cette famille d’artistes travaille les matières comme la nacre dans son atelier à Pirae. Bois, tapa, pierre... plusieurs œuvres ont été réalisées pendant la période du confinement. Vous pourrez les découvrir du 17 au 19 septembre à la salle Muriavai.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV