jeudi 4 juin 2020
A VOIR

|

Un projet de lycée d’enseignement général à Moorea

Publié le

Le gouvernement envisage la construction d’un lycée d’enseignement général et professionnel d’une capacité de 317 élèves à Moorea.

Publié le 04/09/2019 à 14:17 - Mise à jour le 05/09/2019 à 10:17
Lecture 3 minutes

Le gouvernement envisage la construction d’un lycée d’enseignement général et professionnel d’une capacité de 317 élèves à Moorea.

Le projet du lycée de Moorea est né de la volonté de créer un lycée d’enseignement général et professionnel sur l’île de Moorea, établissement inexistant pour l’heure sur l’île. Ce besoin a été constaté dès l’année 2012, et a abouti en 2014 à un premier projet de construction d’un lycée sur l’île de Moorea en partenariat avec TNAD, et localisé à Pihaena. Les études géotechniques préliminaires menées sur la parcelle d’accueil ont montré que la nature des sols n’était pas en capacité d’accueillir un tel projet.

Néanmoins, le besoin de cet établissement a continué à s’accentuer les années suivantes. En effet, au cours de l’année 2016, il a été constaté que 331 élèves étaient désireux de poursuivre leurs études dans la filière générale du baccalauréat. Ces élèves doivent obligatoirement se rendre sur l’île de Tahiti pour suivre ces études. Ils se trouvent cependant confrontés aux problèmes logistiques suivants :

  • résider en internats dans les lycées de Tahiti, qui sont d’ores et déjà saturé par l’accueil des élèves d’iles plus lointaines, auquel s’ajoute la séparation avec la cellule familiale ;
  • effectuer quotidiennement le trajet maritime entre leur domicile de Moorea et leur établissement à Tahiti, provoquant une augmentation de la fatigue au vu des horaires des navettes maritimes, et un surcoût financier pour les parents ;

Dans un cas comme dans l’autre, la réussite des élèves dans la poursuite de leurs études en pâtit.

Une voie générale et une voie professionnelle

Le gouvernement envisage donc la construction d’un lycée d’enseignement général et professionnel d’une capacité de 317 élèves. La carte de formation retenue par le ministère de l’Education, de la jeunesse et des sports prévoit :

  • une voie générale, comprenant 3 sections de niveau « seconde », 2 sections de niveau « première » et 2 sections de niveau « terminale » pour un total de 245 élèves ;
  • une voie professionnelle de niveau CPAP (certificat polynésien d’aptitudes professionnelles) dans laquelle il y sera enseigné  « petite et moyenne hôtellerie – PMH », « polyvalence du bâtiment – PB » ainsi que le CPAP « exploitation polynésienne horticole et rurale – EPHR », pour un total de 72 élèves.

Ce nouvel établissement sera attenant au lycée agricole d’Opunohu, afin de pouvoir mutualiser un certain nombre de moyen comme l’internat, les locaux de restauration ou encore les équipements sportifs. A ce titre, une demande de morcellement de la parcelle cadastrée ME-3 est actuellement en cours afin d’avoir une parcelle d’accueil pour ce futur établissement.

Le lycée de Moorea sera conçu et construit en intégrant une approche environnementale au sein de son programme technique détaillé. Ainsi, le Ministère de l’éducation, de la jeunesse et des sports a pour objectif que cet établissement :

  • soit conforme dès son ouverture à la future réglementation thermique du Pays ;
  • mette en œuvre au moment de sa construction du bois local issu de la forêt de pin du domaine d’Opunohu ;
  • favorise la mise en place des énergies renouvelables ;
  • améliore le confort global des utilisateurs ;
  • améliore la qualité des matériaux mis en œuvre et la protection solaire, isoler les ouvrages afin de diminuer les coûts de fonctionnement.

Le ministère de l’Education, de la jeunesse et des sports a choisi Tahiti Nui Aménagement et Développement – TNAD en tant que maître d’ouvrage délégué pour l’assister dans ce projet. La signature de cette convention est nécessaire pour permettre de démarrer rapidement les études préliminaires nécessaires.

Les autres sujets du compte-rendu du conseil des ministres

> Etat d’avancement du Contrat de redynamisation des sites de défense de Polynésie française
> Soutien aux municipalités : subventions de la Délégation pour le développement des communes
> Création de la Délégation à l’Analyse et à la Prospective (DAP)
> Subvention en faveur de Tahiti Tourisme
> Lancement de l’application « Natira’a Fenua »
> Information des usagers par l’envoi SMS
> Synthèse des ateliers sur l’indivision et la sécurisation foncière auprès des associations familiales
> Attribution d’une subvention pour la mise aux normes du laboratoire de l’établissement Vanille de Tahiti de Raiatea
> Attribution d’une subvention en faveur de l’EPEFPA pour l’aménagement de la station porcine du Lycée agricole d’Opunohu
> Attribution d’aides financières agricoles en faveur de 13 associations de Polynésie pour le soutien en équipements, d’agro-transformation et d’aménagements fonciers
> Attribution d’aides financières en faveur du soutien à la production de viande bovine
> Attribution d’aides financières agricoles en faveur de 8 entreprises agricoles pour le soutien en équipements, d’agro-transformation et d’aménagements fonciers
> Aide agricole en faveur de l’installation d’un élevage de poules pondeuses
> Prêts d’objets pour la future salle d’exposition permanente : consolidation des partenariats à Paris, Londres et Cambridge du Musée de Tahiti et des Îles
> Subventions en faveur de l’association des Diabétiques et Obèses de Polynésie française (ADOPF)
> Subventions de fonctionnement en faveur d’établissements publics d’enseignement
> Subventions de fonctionnement aux associations sportives et de jeunesse

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Nouvelle-Calédonie : report du référendum sur l’indépendance au 4 octobre...

Edouard Philippe a proposé samedi de reporter au 4 octobre le référendum sur l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie initialement prévu le 6 septembre, en raison des difficultés logistiques nées de la crise du coronavirus.

Tour de Tetiaroa 2020 : le classement

Au Yacht Club de Tahiti, avait lieu samedi la régate du tour de Tetiaroa 2020. Huit voiliers ont répondu présent afin de mettre le cap vers l’île de Marlon Brando.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV