dimanche 24 octobre 2021
A VOIR

|

Un nouveau centre d’accueil pour les SDF de Papeete

Publié le

Un nouvel espace d’accueil pour les sans-abri a ouvert ce week-end à Fare Ute. D’une capacité de 90 places, ce lieu d’hébergement est en cours d’aménagement. La mairie de Papeete et les associations encouragent les SDF à s’y rendre pour plus de confort et de sécurité.

Publié le 27/10/2020 à 13:44 - Mise à jour le 05/03/2021 à 19:38
Lecture 2 minutes

Un nouvel espace d’accueil pour les sans-abri a ouvert ce week-end à Fare Ute. D’une capacité de 90 places, ce lieu d’hébergement est en cours d’aménagement. La mairie de Papeete et les associations encouragent les SDF à s’y rendre pour plus de confort et de sécurité.

Sur un ancien terrain de la base navale désormais propriété de la ville de Papeete, la mairie y a aménagé dans l’urgence du couvre-feu un centre d’accueil pour les sans-abri. Le site est en cours d’aménagement et de sécurisation. Il restera accessible après la période du couvre-feu en attendant la construction du futur centre de jour et de nuit de Vaininiore, d’ici deux ou trois ans.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

“Ce n’est pas du provisoire. C’est un travail de fond, et ils pourront compter sur nous pour avoir ce logis. Évidemment, c’est le territoire qui assume les responsabilités pour ce qui concerne la nourriture, l’insertion plus tard… Mais il faut savoir que parmi eux, certains jeunes travaillent” explique Michel Buillard, maire de Papeete.

Dans le contexte sanitaire actuel, le site est aménagé sous des chapiteaux. Il permet aux sans domicile fixe de bénéficier d’un lieu protégé et équipé en sanitaires et eau courante. Pour les premiers arrivants, cela permet d’être plus en sécurité que dans la rue : “C’est calme ici, personne nous embête, il n’y pas de voleurs autour de nous… On est tranquilles, on a tout ce qu’il faut tous les jours”.

Les nouveaux arrivants s’installent au compte-gouttes depuis ce week-end. Ils sont accompagnés par les éducateurs de l’association Te Torea. Certains ont besoin de temps pour prendre leurs marques. Avec des parcours de vie chaotiques, des SDF hésitent encore entre cet abri ou rester dans la rue : “C’est la première fois que l’on vient ici. J’aime bien venir là, mais d’un autre côté, cela me gène de venir ici avec mon copain…”.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Près de 300 SDF sont recensés par les services sociaux et les associations. La mairie compte utiliser ce hangar en cas de nécessité pour élargir l’offre d’hébergement. Des travaux seront nécessaires pour sécuriser et aménager cet espace.

Rédigé par

infos coronavirus