vendredi 23 octobre 2020
A VOIR

|

Ravitaillement des îles : rencontre avec l’équipage du Dory

Publié le

Publié le 03/06/2019 à 12:11 - Mise à jour le 03/06/2019 à 12:11
Lecture 2 minutes

Arrivé aux aurores, l’équipage du Dory est déjà à pied d’œuvre. Décharger, charger… le bal des va-et-vient de l’élévateur anime le quai, le temps d’une matinée. D’autant que le carnet de livraison du navire est très serré.

« Là, on est à Avatoru, et quand aura terminé, on ira sur le deuxième quai de Rangiroa, à Tiputa, où on déchargera mais chargera également pour ramener à Papeete » explique Pashaltide Teivao, second capitaine. « Parmi les plus grosses cargaisons qu’on a, il y a des bois, des grands bateaux avec la remorque, des containers frigo avec du ma’a frais… » précise-t-il.

Denrées alimentaires, literies, électroménagers ainsi que matériaux de construction, à chaque voyage, ce sont près de deux tonnes de cargaison qui sont transportées. Des livraisons primordiales pour les habitants. « Je suis venue chercher la nourriture pour la cantine de l’école de Avatoru : des carottes, des oranges, des pommes… Cela concerne environ 200 élèves » nous dit Yolande Apuarii, une habitante de Rangiroa. « On est obligés d’attendre les affaires pour le magasin etc. Parfois, on utilise l’avion, mais c’est mieux Dory » ajoute Fara, un autre habitant.

Après Rangiroa, direction Ahe et Manihi avant de repartir sur Tahiti où les membres d’équipage pourront se poser le temps de la prochaine campagne de livraison…
 

Rédaction web avec Jeanne Tinorua

infos coronavirus

Le port du masque obligatoire étendu à tout le centre-ville de Papeete

Jeudi après-midi, le maire de Papeete a convié la presse pour annoncer les mesures spécifiques à la capitale suite à l’annonce du nouveau couvre-feu. Le Turamaraa de la Toussaint est annulé cette année au cimetière de l’Uranie, et il n’y aura pas non plus de Floralies au marché. Un centre d’hébergement sera ouvert la semaine prochaine pour accueillir les SDF à la nuit tombée.