jeudi 22 octobre 2020
A VOIR

|

Préparation et maintenance des travaux avant la reprise des vols ATN

Publié le

Les appareils d’Air Tahiti Nui vont pouvoir sortir de la torpeur du Covid-19. Une remise en route qui implique une maintenance rigoureuse et quotidienne face à des conditions atmosphériques spécifiques aux îles. Air salin, humidité et rayons UV : une cinquantaine de personnes veillent à l’entretien de la flotte selon un programme bien précis. Une opération inédite pour la compagnie au tiare.

Publié le 27/06/2020 à 11:41 - Mise à jour le 27/06/2020 à 11:42
Lecture 2 minutes

Les appareils d’Air Tahiti Nui vont pouvoir sortir de la torpeur du Covid-19. Une remise en route qui implique une maintenance rigoureuse et quotidienne face à des conditions atmosphériques spécifiques aux îles. Air salin, humidité et rayons UV : une cinquantaine de personnes veillent à l’entretien de la flotte selon un programme bien précis. Une opération inédite pour la compagnie au tiare.


À quelques jours de la reprise des vols internationaux, les appareils de la compagnie au tiare sont fin prêts au décollage. C’est qu’ils n’ont jamais vraiment fermé l’œil. Réveillés tous les trois jours depuis mars, les avions ont fait l’objet de ce qui s’appelle dans le jargon aérien un « stockage actif hybride », soit une opération de mise en sommeil sans précédent pour des appareils réduits au strict nécessaire des vols de rapatriement et du fret. « Soit on fait du cocoonage de l’avion, on le met dans un cocon et on n’y touche pas pendant une durée qui peut aller jusqu’à 6 mois, un an, voire plus. Et l’autre choix, celui que nous avons fait, qui est un stockage actif, hybride, pour tenir compte de la particularité de la Polynésie française qui a un taux d’humidité très élevé et un air salin et des UV assez importants. Donc on a mis en place un programme d’entretien » explique Christophe Bernier, responsable avionique.

À trois jours, l’appareil est réveillé en douceur. D’abord le système électrique, puis la climatisation. Il s’agit de réduire l’humidité à un taux normal, c’est-à-dire 60%. À six jours, la structure est également inspectée, et les parties sensibles calfeutrées. « Une des particularités aussi de la Polynésie, c’est qu’on a des oiseaux très rapides à faire des nids, donc on vient fermer tous les trous et on vient regarder tout ça. L’avantage de ce système hybride-là, c’est que ça nous permet de remettre un avion en service en moins de 8 heures, en toute sécurité » précise Christophe Bernier.

Entièrement digital, les nouveaux appareils comptent 1 400 logiciels, soit autant de systèmes à contrôler. Le matériel en cabine est également contrôlé.

Cela fait maintenant trois mois que les appareils d’ATN tournent au ralenti, mais le suivi de la maintenance a permis de répondre au besoin de la continuité territoriale. Dès le 1er juillet, les 4 appareils seront donc opérationnels pour reprendre les airs.

infos coronavirus

Les programmes des vols internationaux d’octobre 2020 à mars 2021

Les compagnies aériennes internationales desservant la Polynésie française ont déposé, pour approbation, leurs programmes de vols pour la saison IATA Hiver 2020-2021, courant du 25 octobre 2020 au 27 mars 2021. Ces programmes de vols s’inscrivent dans le contexte de la pandémie mondiale de la Covid-19.

Covid-19 : quels protocoles sanitaires pour les infirmiers libéraux à Raiatea ?

Plusieurs corps de métiers sont directement exposés à la Covid-19. Parmi eux, les infirmiers libéraux. À Raiatea, ils sont cinq à exercer cette profession. Depuis le mois de mars, leurs visites à domicile sont soumises à un protocole très rigoureux, afin de les protéger, ainsi que leurs patients.