vendredi 17 septembre 2021
A VOIR

|

Parau Tama : des légendes polynésiennes en version podcasts

Publié le

Après Tahitian Talk, Miriama Bono et Benjamin Brillouet ont lancé il y a peu des podcasts dédiés aux enfants, made in Tahiti : Parau Tama.

Publié le 25/04/2020 à 10:57 - Mise à jour le 27/04/2020 à 9:31
Lecture 3 minutes

Après Tahitian Talk, Miriama Bono et Benjamin Brillouet ont lancé il y a peu des podcasts dédiés aux enfants, made in Tahiti : Parau Tama.


Miriama Bono est la directrice du Musée de Tahiti et des îles, mais pas seulement. Elle et son compagnon Benjamin Brillouet ont lancé il y a plusieurs mois les premiers podcasts made in Tahiti, Tahitian Talk. “Au départ j’avais souhaité le faire autour de la création artistique et donc le dédier aux artistes, et puis le podcast évoluant, je me suis rendue compte que c’était un formidable moyen de parler des parcours des gens, d’artistes ou de personnalités qui ont souvent un parcours souvent exemplaire, engagé, courageux et qui peut donner envie aux jeunes polynésiens eux aussi de s’engager”, raconte Miriama.

Le podcast, qu’est-ce que c’est ?

Le podcast est un fichier audio numérique, une émission audio qui permet de partager des histoires, interviews, parcours de vie et peut s’écouter partout quand on veut. De plus en plus de chaînes de podcasts sont lancées. Le podcast est un format encore peu connu en Polynésie mais qui a de plus en plus d’adeptes.

Parau Tama, un podcast dédié aux enfants

Et durant la période de confinement, de nouveaux podcasts ont fait leur apparition au fenua. Cette fois pour les enfants : Parau Tama. “L’idée de créer un podcast dédié aux légendes polynésiennes nous aie d’abord venue pour notre petit garçon. Notre fils est dyslexique et on lui fait écouter beaucoup d’histoires pour le réconcilier avec le livre. Donc il écoute beaucoup de podcasts. Et en l’accompagnant dans ces écoutes, je me suis rendue compte que c’était super parce qu’il pouvait entendre les histoires du Petit chaperon rouge, des histoires de dragons, de sorciers… Des podcasts de très grande qualité mais qu’il n’en existaient pas autour des légendes polynésiennes et du coup mon mari m’a convaincue de créer ce nouveau podcast dédié à nos histoires”, explique Miriama.

Réécriture et créations musicales

La création de ces podcasts a été un véritable “défi” pour elle et son compagnon : “Au départ, j’avais envisagé de lire des contes qui étaient déjà écrits et puis je me suis rendue compte que déjà il allait falloir demander des droits, que ça allait être compliqué, et puis j’ai eu envie de revenir aux fondamentaux et notamment aux livres de Teuira Henry sauf qu’évidemment c’est compliqué à lire parce que ça n’a pas été écrit pour être lu donc ce n’est pas forcément un texte accessible aux enfants donc ça nécessite une réécriture pour être adapté au conte. On a également mis un grand soin à adapter les ambiances musicales pour que ce soit attractif et que ça donne envie aux enfants d’écouter, donc en mélangeant des sons plus contemporains avec des sons traditionnels polynésiens. Donc il y a une vraie recherche à la fois au niveau du texte et de la musique.”

Pour Miriama, le podcast a un véritable intérêt pour les enfants : “Le support du podcasts est un support que je trouve vraiment intéressant pour les enfants mais pas que, parce que contrairement au livre, où il y a des illustrations ou les dessins animés par exemple, ça pousse l’enfant à développer son imaginaire. Il peut, avec la voix, voyager, se créer son propre univers. je trouve que c’est assez intéressant de pouvoir stimuler l’imaginaire des enfants.”

Des projets

“On a déjà un auditoire et également, on nous sollicite déjà pour créer des podcasts avec d’autres contenus et donc on envisage avec mon mari, puisque c’est quelque chose qu’on fait bénévolement, de créer un label et une association pour pouvoir aider d’autres personnes qui souhaitent mettre en place un podcast, qui souhaitent échanger un parcours, des idées.” A suivre donc…

Ecoutez la légende de Ta’aroa et du mythe de la création du monde polynésien en cliquant ICI
Maui, la capture du soleil, à écouter ICI

Rédigé par

infos coronavirus