samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Papeete sans violence, une action pour pallier les bagarres de jeunes en centre-ville

Publié le

Depuis le 10 février, la délégation pour la prévention de la délinquance de la jeunesse (DPDJ) a lancé une action intitulée "Papeete sans violence". Cette action consiste à sensibiliser les jeunes contre la violence grâce à la participation de figures emblématiques du sport.

Publié le 17/03/2021 à 15:17 - Mise à jour le 17/03/2021 à 15:17
Lecture 2 minutes

Depuis le 10 février, la délégation pour la prévention de la délinquance de la jeunesse (DPDJ) a lancé une action intitulée "Papeete sans violence". Cette action consiste à sensibiliser les jeunes contre la violence grâce à la participation de figures emblématiques du sport.

L’action « Papeete sans violence » a été créée en réponse aux rassemblements de jeunes les mercredis et vendredis midi dans le centre-ville de Papeete. Des fréquentations qui engendrent des bagarres et autres mouvements de violence chez les adolescents, un phénomène amplifié par les réseaux sociaux.

En place depuis le 10 février et réitéré plusieurs fois les mercredis après-midi, « Papeete sans violence » a permis de mieux maîtriser les mouvements de jeunes adolescents en ville.

Plusieurs personnalités se sont alliées au dispositif en tant que figures d’autorités, notamment Henri Burns, le champion de MMA, qui est le premier ambassadeur pour la prévention de la délinquance de la jeunesse, ou encore Maiti Millon, plus connu dans le monde du va’a. Le but est de prévenir la bagarre en dialoguant en amont avec les groupes de jeunes.

Un dispositif jusqu’ici efficace puisque depuis sa mise en place, la DSP et la police municipale ont constaté l’absence de ces regroupements violents et une fréquentation des jeunes divisée.

Dans cette dynamique, il a été discuté en conseil des ministres la désignation de C.A.E de prévention et de proximité, en charge d’occuper les espaces habituellement fréquentés par la jeunesse les mercredis et vendredis après-midi, à Papeete. Les bénéficiaires des CAE seraient une équipe spécialement dédiée à pérenniser l’action « Papeete sans violence ».

Les autres sujets au compte-rendu du conseil des ministres

Délégation au développement des communes: soutien aux investissements des municipalités
Appel à projets pour des installations de production d’électricité
Renforcement des pouvoirs d’enquête administratifs en matière de réglementation économique
Nouvelles modalités dans la procédure de mise en œuvre des aides financières pour l’habitat dispersé
Bilan du dispositif « Corps Volontaires au Développement » (CVD)
Comité de pilotage du développement économique du centre de l’île de Tahiti
Renouvellement de la convention triennale de coopération entre la Polynésie française et l’Autorité de sûreté nucléaire
Epidémie de la covid-19 en Polynésie française: situation épidémiologique et premier bilan
Convention entre l’Etat et la Polynésie française sur l’aide au logement étudiant pour l’année universitaire 2020-2021
Subventions de fonctionnement en faveur d’établissements publics d’enseignement de la Polynésie française
Subventions de fonctionnement en faveur des associations Heiva Taure’a et du Caméléon
Papeete sans violence
« Une lueur d’espoir » : un geste simple de solidarité

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.