samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Miri: deux particuliers essayent à leur tour d’obtenir un permis de construire

Publié le

Publié le 06/03/2017 à 13:27 - Mise à jour le 06/03/2017 à 13:27
Lecture < 1 min.

L’un des avocats des requérants a plaidé le fait que l’arrêt litigieux  de la cour d’appel, qui ne reconnait ni la famille Pomare, ni les SCI Delano qui vendaient des parcelles, comme propriétaires de la zone, ne signifiait pas pour autant que les titres de propriété des résidents avaient été « invalidés« . « Aucune décision de justice ne le dit« , a-t-il martelé.

L’avocat n’a pas pu compter sur le soutien du rapporteur public. Car si le magistrat avait estimé il y a quinze jours, lorsque la première requête du même type avait été étudiée, que le « doute » devait profiter aux habitants du lotissement, il a aujourd’hui revu sa position.

Il a en effet conclu au rejet des deux requêtes au motif que le tribunal, le 21 février dernier, avait refusé une demande similaire, la première, et que son jugement faisait donc désormais jurisprudence.

Il a expliqué son positionnement par un souci de « sécurité juridique  » et  « d’uniformité  » des décisions rendues. « Le juge judiciaire peut encore évoluer dans l’appréciation des titres de propriété« , a-t-il toutefois précisé. Des recours devant la cour d’appel de Papeete doivent, en effet, être prochainement étudiés.

Le tribunal administratif rendra sa décision dans quinze jours.

J-B. C. 

 
 
 
 
 

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.