vendredi 18 septembre 2020
A VOIR

|

Les perliculteurs des Raromatai inquiets

Publié le

La filière de la perliculture est au plus bas. À Raiatea, les fermes perlières tournent au strict minimum pour préserver au mieux les nacres. L’arrêt des vols internationaux, ne permet toujours pas le retour des greffeurs chinois. L’impact sur la production est catastrophique

Publié le 12/06/2020 à 17:07 - Mise à jour le 12/06/2020 à 17:10
Lecture 2 minutes

La filière de la perliculture est au plus bas. À Raiatea, les fermes perlières tournent au strict minimum pour préserver au mieux les nacres. L’arrêt des vols internationaux, ne permet toujours pas le retour des greffeurs chinois. L’impact sur la production est catastrophique

Depuis le début du confinement, l’activité sur les fermes perlières se réduit essentiellement qu’à l’entretien des nacres. En 23 ans d’expérience, c’est la première fois que Rainui Sanquer, président du GIE Poe no Raromatai, vit une telle situation… Sans rentrée financière pour gérer sa ferme perlicole de 15 hectares, il peine à s’en sortir… : « Par rapport à mes travailleurs : je les prends une semaine par mois. C’est très difficile. On ne sait pas comment faire. »

Avec la suspension des vols commerciaux, certaines stations n’ont plus de greffeurs. Les ventes aux enchères sont suspendues… Pour faire face à cette problématique, les perliculteurs de Raiatea et Tahaa, tentent de trouver des solutions… « De ce qu’on voit et ce qu’on entend sur le coût du marché de la perle, sur la filière en elle-même, on constate qu’il n’y a plus de vente aux enchères, la Chine ferme, Hong Kong a fermé ses portes, donc il n’y a plus possibilité de commercialiser notre production, nos récoltes », explique Landry Tchiou, jeune producteur.

« C’est une perte totale pour moi, c’est un manque à gagner se désole Rainui Sanquer. J’ai des nacres prêtes à greffer en ce moment donc pour moi le souci actuel c’est le greffeur. »

« on ne les a pas oubliés« 

Teva Rohfritsch

De son côté, le Vice-Président du Pays Teva Rohfritsch veut rassurer les professionnels du secteur. Un plan de relance sera présenté très prochainement…  « Je tiens à dire à tous nos perliculteurs en particuliers ceux qui sont dans les îles éloignées, qu’on ne les a pas oubliés et que le gouvernement travaille d’arrache pied pour présenter au conseil de la perliculture qui va se réunir dans les semaines qui viennent, ce plan de soutien et de réorganisation, de poursuite de réorganisation de la filière pour envisager une relance et une remontée des cours de la perle. C’est ça le plus important. »

Un protocole sanitaire est aussi à l’étude pour faciliter le retour des greffeurs chinois au fenua… Les premiers vols internationaux sont prévus dès le 15 juillet prochain…

REPORTAGERony Mou Fat

infos coronavirus

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

EDITION SPECIALE Covid-19 : vers une nouvelle stratégie de dépistage ?Voir le direct
+