samedi 12 juin 2021
A VOIR

|

Les agriculteurs peuvent poursuivre leurs déplacements, même pendant le couvre-feu

Publié le

Le ministère de l’Economie verte rappelle à tous les éleveurs et agriculteurs, ainsi qu’à leur personnel salarié, que depuis le 21 mars, début de la période de confinement liée à l’épidémie de Covid-19, tous les déplacements liés à l’exercice de leur activité professionnelle restent autorisés, et ceux-ci même durant la période dite de "couvre-feu" quand cela s’avère nécessaire (ex : approvisionnement de produits frais).

Publié le 30/03/2020 à 11:09 - Mise à jour le 30/03/2020 à 11:24
Lecture < 1 min.

Le ministère de l’Economie verte rappelle à tous les éleveurs et agriculteurs, ainsi qu’à leur personnel salarié, que depuis le 21 mars, début de la période de confinement liée à l’épidémie de Covid-19, tous les déplacements liés à l’exercice de leur activité professionnelle restent autorisés, et ceux-ci même durant la période dite de "couvre-feu" quand cela s’avère nécessaire (ex : approvisionnement de produits frais).

Pour justifier leur déplacements professionnels, les éleveurs et agriculteurs ainsi que leur personnel salarié doivent certifier sur l’honneur qu’il s’agit bien de déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou de déplacements au titre de l’activité elle-même et ne pouvant être différés (livraison, achats d’intrants nécessaires à l’activité, ou autres).

Pour ce faire, il faut utiliser les imprimés d’attestation de déplacement dérogatoire pouvant être récupérés en mairie, ou depuis quelques jours disponibles sur le journal La Dépêche et cocher la première case. S’agissant de déplacements professionnels habituels et réguliers, une même attestation peut être utilisée pour tous les déplacements.

La présentation de la carte professionnelle délivrée par la Chambre de l’agriculture et de la pêche lagonaire (CAPL) peut être demandée mais elle ne constitue pas une obligation.

Le ministère tient à souligner que ces déplacements doivent rester limités au strict nécessaire. Il est demandé également de limiter le nombre de personnes dans les véhicules de transport et de livraison et de respecter les consignes sanitaires en vigueur lors des contacts commerciaux et au sein des exploitations.

infos coronavirus