dimanche 26 juin 2022
A VOIR

|

Communiqué

Le Président visite le service de la traduction et de l’interprétariat

Publié le

COMMUNIQUE - Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, accompagné du ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, et la ministre de la Modernisation de l’Administration, en charge du Numérique, Christelle Lehartel, s’est rendu ce matin au service de la traduction et de l’interprétariat, pour constater l’état d’avancement des engagements de simplification pris par le service, comme annoncé lors de la Conférence du service public du 31 mai dernier.

Publié le 14/06/2022 à 15:34 - Mise à jour le 14/06/2022 à 15:57
Lecture 2 minutes

COMMUNIQUE - Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, accompagné du ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, et la ministre de la Modernisation de l’Administration, en charge du Numérique, Christelle Lehartel, s’est rendu ce matin au service de la traduction et de l’interprétariat, pour constater l’état d’avancement des engagements de simplification pris par le service, comme annoncé lors de la Conférence du service public du 31 mai dernier.

Après une visite des locaux de ce service en charge de la traduction en français, tahitien, anglais ou espagnol, de documents émanant des différentes instances du Pays, ou à la demande des usagers dans le cadre de leurs démarches administratives, ou judiciaires. Le Président a pu découvrir les 17 engagements du service et notamment les actions de dématérialisation réalisées.

Ainsi, tout usager peut faire la demande en ligne avec le téléservice Tūrama, y déposer sa demande de traduction, mais aussi payer en ligne. L’usager pourra obtenir un document traduit et certifié avec une signature électronique.

Le service a également présenté ses actions d’amélioration de l’accueil et les projets de simplification en cours pour favoriser le développement et l’utilisation des langues polynésiennes.

Le Président s’est dit satisfait du premier service de l’administration utilisant la signature électronique pour ses documents remis aux usagers, et la possibilité pour ceux-ci de faire leurs démarches sans se déplacer de chez eux ou de leur bureau.

Première entité visitée dans le cadre du projet « A fa’a’ōhie ! Faire simple », elle va être suivie d’autres visites pour constater la réalité de l’action de l’Administration pour simplifier la vie administrative des usagers.

« A fa’a’ōhie ! Faire simple » qu’est-ce que c’est ?

La modernisation de l’administration est une attente forte et constante. La Polynésie a l’ambition d’une organisation administrative polynésienne moderne, rapide, une administration au service des particuliers, des entreprises, des associations, et de ses propres agents, qu’ils résident à Tahiti et dans les archipels plus éloignés.   

Faire simple, c’est changer les habitudes, le « on a toujours fait comme ça », trouver des solutions concrètes, parfois innovantes pour faciliter la vie des Polynésiens.

En mars 2021, les responsables administratifs étaient mobilisés pour un séminaire intitulé « Faire simple », occasion d’apports de méthodes et d’outils permettant d’engager rapidement des actions de simplification administrative en direction de l’ensemble des usagers, des agents de Tahiti et des archipels.

Ils se sont engagés pour des actions de simplification portant notamment sur la réduction des délais de traitement des démarches administratives, sur la réduction des commissions, sur une meilleure accessibilité aux démarches administratives par des horaires adaptés, une information plus claire, de la dématérialisation des démarches, … .

Aujourd’hui, ce sont 642 engagements de simplification dont la réalisation est attendue d’ici fin 2022 pour les services administratifs et les établissements publics qu’ils soient à caractère administratif ou industriel et commercial ; 22 services et 10 établissements doivent compléter ces engagements. 30% d’entre eux concernent principalement des actions de dématérialisation des démarches et des formulaires, 23% des actions visent à améliorer l’accessibilité aux services publics (horaires aménagés, rapprochement de l’administration des citoyens, et 16% doivent réduire les délais et simplifier les procédures. A ce jour, 28 % de ces engagements 178 ont été tenus et réalisés. 395 sont en cours, sous l’impulsion et l’accompagnement des ministères de rattachement

infos coronavirus