vendredi 5 mars 2021
A VOIR

|

Le « permis îles » : bientôt une réalité

Publié le

Publié le 09/11/2016 à 14:00 - Mise à jour le 09/11/2016 à 14:00
Lecture < 1 min.

Le permis simplifié devrait pouvoir être délivré d’ici quelques semaines aux premiers bénéficiaires qui auront réussi, au préalable, un examen pratique accompagné d’un autre, théorique, de 20 questions. Ces épreuves seront encadrées par des gendarmes et/ou des fonctionnaires de la direction des Transports terrestres.
« Nous avons constaté un peu partout que les gens conduisaient sans permis et, donc, qu’ils ne sont pas assurés. Nous avons trouvé cette solution qui est en préparation depuis 3 ans », explique le ministre des Transports intérieurs, Albert Solia. Celui-ci précise que cette « capacité » ne permettra à ses détenteurs que de circuler dans l’archipel où ils l’ont obtenue afin de « ne pas dévaloriser le permis de conduire » qui, lui, permet de prendre le volant sur l’ensemble des routes nationales voire même internationales.

Les deux documents seront sensiblement identiques sur la forme mais n’auront pas la même couleur afin de les distinguer. « Nous créons quelque chose de plus », se félicite le commandant de la gendarmerie en Polynésie, le colonel Pierre Caudrelier qui qualifie de « vraie plus-value » ce permis simplifié. « Je n’ai pas fait de sondage mais dans certaines îles, nous savons que les gens conduisent sans permis. C’est une situation dont nous devons sortir », ajoute le haut-gradé. Le coût de cette « capacité » a été fixé à 3000 Fcfp, une somme bien moindre que celle nécessaire pour passer l’examen du « vrai » permis.
 

J-B. C. 

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu