jeudi 3 décembre 2020
A VOIR

|

Le Pays veut faire de la zone biomarine et de la zone industrielle de Faratea un pôle d’excellence

Publié le

Sous le haut patronage du président de la Polynésie française, Edouard Fritch, le Vice-président de la Polynésie française, Teva Rohfritsch, a présenté jeudi un point d’avancement du projet d’aménagement de la zone Biomarine et de la zone industrielle de Faratea.

Publié le 16/07/2020 à 15:36 - Mise à jour le 16/07/2020 à 16:04
Lecture 2 minutes

Sous le haut patronage du président de la Polynésie française, Edouard Fritch, le Vice-président de la Polynésie française, Teva Rohfritsch, a présenté jeudi un point d’avancement du projet d’aménagement de la zone Biomarine et de la zone industrielle de Faratea.

La zone Biomarine est destinée à accueillir des projets de développement de l’aquaculture et des activités de valorisation des biotechnologies marines. Cette zone Biomarine s’étend sur une emprise d’environ 35 hectares sur le site de Faratea, dans la commune de Taiarapu Est.

Ce premier projet de lotissement à destination des professionnels de l’économie bleue, financé par le Pays à hauteur de 1,82 milliard de Fcfp, permettra de développer différentes activités professionnelles telles qu’une écloserie, une ferme d’holothuries, une ferme de crevettes ou une unité de production d’aliment animal à base de larves de mouches pour un montant d’investissement privé de près d’un milliard de Fcfp.

(crédit photo : présidence de la Polynésie française)

Cette présentation a été l’occasion pour le gouvernement de présenter ses choix stratégiques pour garantir aux professionnels un démarrage rapide de leur activité.

L’opération de construction de locaux pour les TPE et les PME a également été présentée. Cette opération, chiffrée à 250 millions de Fcfp, permettra la construction de hangars pour les professionnels dès le début de l’année 2021.

(crédit photo : présidence de la Polynésie française)

Le Vice-président a réaffirmé la volonté du gouvernement de créer un pôle d’excellence, répondant aux exigences internationales en termes de qualité et de respect de l’environnement, et a confirmé l’importance de l’émergence d’un grenier bleu à Tahiti iti, la Presqu’île de Tahiti.

infos coronavirus