A VOIR

|

Le Fenua en route vers la transition alimentaire

Publié le

Les autorités ont profité de l'ouverture du salon du livre sur le thème Ma'a, nourritures pour présenter le plan de transition alimentaire du Pays.

Publié le 17/11/2022 à 16:00 - Mise à jour le 17/11/2022 à 16:28
Lecture 2 minutes

Les autorités ont profité de l'ouverture du salon du livre sur le thème Ma'a, nourritures pour présenter le plan de transition alimentaire du Pays.

La 22e édition du salon du livre a ouvert ses portes ce jeudi à la Maison de la Culture, sur la thématique : « Ma’a, nourritures ». Au menu de ces 3 prochains jours : des ateliers, des rencontres avec des auteurs, des projections, mais aussi des animations autour de la cuisine.

Parmi les participants, la direction de l’Agriculture et celle de la Santé ont donné un avant-goût du futur plan de transition alimentaire du Pays qui sera présenté au 1er semestre 2023.

Initié en en plein cœur de la crise covid, ce plan qui sera mis en oeuvre sur 10 ans, vient fixer les objectifs et la ligne d’action du Pays en terme de transition alimentaire.

Objectif de ce plan : arriver à une alimentation plus saine, plus équilibrée, et plus accessible pour toute la population polynésienne, avec d’avantage de produits locaux.

“Le gouvernement a décidé de mettre le sujet de l’alimentation comme un élément central de ses politiques publiques, pour répondre à une double question, explique Philippe Couraud, directeur de l’Agriculture. La question de la santé, on a bien vu que les plus sensibles à cette pandémie (de covid, NDLR) c’étaient les gens qui souffraient de surpoids et qui avaient une alimentation déséquilibrée.

(…) On dépense des milliards en Polynésie pour soigner les gens qui ont en besoin dû à leur alimentation. Et donc il y avait vraiment une urgence pour changer notre alimentation à terme. Faire en sorte que notre alimentation soit saine, accessible et durable – c’est-à-dire qu’elle fonctionne avec une agriculture qui soit moins impactante pour l’environnement. Donc tous ces éléments font que ce n’est pas un travail simple. (…) On ne change pas les comportements alimentaires du jour au lendemain.”

Mais la Polynésie a tout ce qu’il faut pour effectuer cette transion : “On a d’excellents produits, que tout le monde reconnait comme étant de très bonne qualité. Aujourd’hui une bonne partie de nos produits sont appelés superfood, (mape, fe’i, taro), c’est-à-dire qu’ils sont extrêmement intéressants sur le plan diététique donc il faut faire en sorte qu’il y en ait dans nos assiettes tous les jours. Ça veut dire d’avantage de produits en magasin, et ça veut dire aussi des produits moins chers. Donc tout ça est important, tout ça se travaille, tout ça fait l’objet de politique publique ; donc voilà un peu ce que sera notre plan de transition alimentaire.”

Retrouvez le programme des animations de la direction de l’Agriculture durant le salon ici :