mercredi 21 août 2019
A VOIR

|

La CCISM veut gérer l’aéroport de Tahiti-Faa’a

Publié le

Publié le 14/02/2019 à 14:43 - Mise à jour le 14/02/2019 à 14:43
Lecture 1 min.

Au tribunal administratif ce vendredi matin, la CCISM demandait au juge des référés l’annulation de la procédure de mise en concurrence de la convention de concession de l’aéroport de Tahiti-Faa’a et de ceux de Raiatea, Bora Bora et Rangiroa. 

La CCISM, qui dit ne pas avoir été en mesure de candidater dans les temps, souhaite obtenir la gestion du seul aéroport international, comme c’est le cas en métropole pour de nombreuses chambres de commerce.
 
Son avocat a notamment soulevé le fait que sur la procédure de mise en concurrence est mentionné l’aéroport de Tahiti-Faa’a, mais aussi ceux de Rangiroa, Raiatea et Bora Bora.
 
Or, les trois derniers pourraient, avec le prochain toilettage du statut, être cédés au Pays, ce qui selon lui change la donne.  
 
“La ministre de l’Outre-mer a annoncé que la gestion des trois aéroports régionaux allait être transférée à la Polynésie, ce qui change effectivement les règles du jeu. Ça ne correspond pas à la réalité de l’appel d’offre et la CCISM voudrait se positionner juste sur l’aéroport de Faa’a”, a indiqué à l’issue de l’audience Me Mickael Fidèle.
 
Les représentants de l’État ont pour leur part assuré que la procédure de mise en concurrence ne souffrait d’aucune irrégularité et que la CCISM disposait de toutes les informations pour candidater.
 
Le juge des référés rendra sa décision ce vendredi ou, au plus tard, lundi.
 

Rédaction web avec JB. C.

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Dossier : tout sur l’allocation de rentrée scolaire

20 000 foyers ont reçu depuis jeudi dernier l’Allocation de rentrée scolaire (ARS) versée par la CPS. Cette aide financière est souvent indispensable pour les ménages les plus modestes. 35000 enfants de 2 à 21 ans vont pouvoir toucher entre 5000 et 24000 Fcfp pour acheter des fournitures scolaires. A qui s’adresse l’ARS ? A quel montant peut-on prétendre ? Réponses dans notre dossier :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.