samedi 6 mars 2021
A VOIR

|

Fonds intercommunal de péréquation : 69 nouvelles opérations pour un montant de 2.4 milliards de Fcfp

Publié le

Publié le 22/02/2019 à 8:27 - Mise à jour le 22/02/2019 à 8:27
Lecture 2 minutes

Pour 2019, l’Etat et le Pays contribuent au FIP, respectivement, à hauteur de 1,88 et de 18,5 milliards de francs.
Ces contributions ont progressé de plus de 3.6 milliards de FCFP entre 2014 et 2019, grâce  au retour de la croissance des recettes fiscales du Pays, consécutive à la reprise réelle de l’économie.
 
Le FIP finance les dotations de fonctionnement de l’ensemble des communes mais aussi de nombreux projets d’investissement, en complément d’autres financements, comme par exemple le Contrat de projets État-Pays-Communes.
 
Le niveau des dotations libres d’emploi versées aux communes progresse de 2 % et permet ainsi à toutes de renforcer leur capacité à financer des projets d’investissements structurants.
 
69 nouvelles opérations ont été programmées pour un montant total de 2,465 milliards de francs.
 
Ces investissements concernent en premier lieu des constructions scolaires qui  représentent plus de 70 % des crédits engagés, mais également des équipements relevant des domaines de la sécurité civile ou encore de l’environnement.
 
Quelques exemples de projets financés avec le montant de la participation du FIP :

  • l’extension du centre d’incendie secours à RAPA (23,1 M de F.Cfp) ;
  • l’acquisition de licences et la mise en place de progiciel de gestion financière et de ressources humaines pour 12 communes par le Syndicat de promotion des communes de Polynésie française (76,3 M de F.Cfp) ;
  • la reconstruction de l’école élémentaire Matairea à TEVA I UTA (580 M de F.Cfp) ;
  • l’acquisition d’un camion citerne rural moyen à HIVA OA (23,5 M de F.Cfp) ;
  • la reconstruction de l’école primaire de Taunoa (phase 2) à TAHAA (309 M de F.Cfp) ;
  • la reconstruction de l’école primaire de Kaukura à ARUTUA (320 M de F.Cfp).
 
(communiqué de presse)

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu