samedi 6 mars 2021
A VOIR

|

Edouard Fritch parle de « reconduire » les crédits affectés aux CAE

Publié le

Publié le 03/12/2014 à 14:26 - Mise à jour le 03/12/2014 à 14:26
Lecture 2 minutes

Dans l’attente de la relance effective de l’économie, le président prévoit dans son budget, la reconduction des crédits affectés aux contrats d’aide à l’emploi (CAE). « Nous reconduiront à l’identique les crédits affectés à ces emplois aidés pour 3,250 milliards, que nous augmenterons de 500 millions par voie d’amendement », a-t-il déclaré.
Cependant, les CAE ne seront « jamais une fin en soi » pour le président. « Notre ambition est qu’à terme ces contrats soient remplacés par de vrais contrats de travail » précise-t-il.

Le président souhaite « amplifier la mobilisation contre le chômage ». La reconduction des contrats d’accès à l’emploi s’accompagnera donc « de mesures s’adressant à d’autres catégories de chômeurs ».
« Il s’agit de permettre l’accès ou le retour à un emploi durable de nos concitoyens qui rencontrent des difficultés particulières sur le marché du travail comme les personnes en difficulté sociale d’insertion, les personnes handicapées, les salariés licenciés, les jeunes avec peu ou sans qualification », explique-t-il.
La lutte contre le chômage des jeunes est donnée comme un des « grands axes » de la politique publique de l’emploi. Les jeunes représentent aujourd’hui 63% des chômeurs.

Edouard Fritch propose de mettre en place des outils « spécifiques » tels que « le contrat pour l’emploi durable, le stage d’insertion en entreprise ou d’expérience professionnelle. »
« En valorisant l’apprentissage qui constitue le chemin le plus sûr pour l’accès ou le retour à l’emploi, en veillant à l’adapter aux exigences des entreprises, en levant les freins qui bloquent le recours à l’apprentissage pour les apprentis comme pour les employeurs, en veillant à l’adapter aux exigences des entreprises, j’ai bon espoir de garantir l’accroissement de la compétitivité de nos entreprises et la satisfaction des attentes des salariés, dans le cadre de parcours sécurisés », assure-t-il.  
 

infos coronavirus