jeudi 4 mars 2021
A VOIR

|

Edouard Fritch confie une étude génétique à une spécialiste japonaise

Publié le

Publié le 05/02/2018 à 8:23 - Mise à jour le 05/02/2018 à 8:23
Lecture < 1 min.

L’annonce aurait pu passer inaperçue. Ce week-end, le président de la Polynésie française s’est fendu d’un tweet pour annoncer avoir confié au docteur Furitsu, la réalisation d’une étude scientifique sur les conséquences des essais nucléaires en Polynésie française, comme l’ont révélé nos confrères de Radio 1.

Edouard Fritch explique via le réseau social :

« Essais nucléaires et cancer de la thyroïde : plutôt que de choisir entre des propos sans fondements et l’inquiétude légitime des Polynésiens, je fais le choix de confier la réalisation d’une étude scientifique au Dr Furitsu, généticienne japonaise reconnue. »

Cette annonce intervient deux semaines après la publication de plusieurs articles dans le quotidien métropolitain, Le Parisien, qui ont fait état du rapport du docteur Christian Sueur. L’ancien responsable de l’unité pédopsychiatrique du Taaone, a mené une étude sur les enfants polynésiens descendants des vétérans du Centre d’essais du Pacifique (CEP).

Le rapport avait suscité de nombreuses réactions notamment de la part des associations. Moruroa e Tatou avait de nouveau demandé le lancement d’une étude.

Selon Radio 1, le budget alloué à cette étude reste « maigre » et ne s’élèverait qu’à deux millions de francs. 
 

Rédaction web

infos coronavirus