jeudi 4 juin 2020
A VOIR

|

Earth hour : 1 heure pour la planète le 24 mars

Publié le

Publié le 15/03/2018 à 14:08 - Mise à jour le 15/03/2018 à 14:08
Lecture 3 minutes

L’événement Earth Hour Tahiti 2018, une heure pour la planète, aura lieu le samedi 24 mars. Le principe : pendant une heure, éteindre les lumières non essentielles

Pour cette nouvelle édition au fenua, la CCISM, en partenariat avec AB&B Consulting et Earth Hour Tahiti, lance ainsi la 6ème édition de l’opération « Soirée aux chandelles ». 

Des établissements de restauration (hôtels, bars, restaurants, roulottes, snacks) proposeront à leur clientèle une soirée aux chandelles dans une ambiance tamisée et cosy. 
Pour l’occasion, la CCISM organise aussi un jeu-concours qui consiste pour les dîneurs à prendre en photo leur plat puis à la poster sur la page de l’événement créé spécialement sur la page Facebook de la CCISM. 

Les clients auront également la possibilité de faire gagner leur restaurant préféré : les 3 établissements qui auront obtenu le plus de photos de leurs clients gagneront « Les Trophées Fetia ».

l’objectif du mouvement Earth Hour est de sensibiliser la population au changement climatique. 
La campagne internationale de Earth Hour pour la période 2018-2020 se focalise sur l’importance de la Nature et la nécessité de la préserver pour lutter contre le changement climatique annoncé.
L’idée principale de la campagne internationale cette année est de déterminer les questions importantes qui nous préoccupent localement et qui nécessitent une mise en lumière.
Ainsi, la campagne s’articulera autour de l’idée de connecter le grand public à la Terre – pour nous en Polynésie française, de nous connecter au Fenua avec le hashtag #Connect2Fenua.

Cette année, en plus de la Soirée aux chandelles le jour de l’événement, quatre soirées thématique auront lieu du lundi 19 au jeudi 22 mars, de 17h00 à 18h30, dans l’amphithéâtre de la CCISM. Elles seront consacrées à l’Océan, l’Energie, les Citoyens et les Déchets.

PRATIQUE 

Conférences

> Lundi 19 mars, Monsieur Olivier Pôté, Directeur de la Fondation FACE, sur la thématique « Citoyens : Vers une révolution sociale en Polynésie française ? »

> Mardi 20 mars, Madame Dominique Morvan, Chef d’édition à Univers Polynésiens, sur la thématique « Energie : Pour une stratégie énergétique en phase avec la Nature »

> Mercredi 21 mars, Mademoiselle Noelyn Faussane, Gérante de l’Epicerie ECO Vrac, sur la thématique « Déchets : Traitement des déchets, le dossier impossible. »

> Jeudi 22 mars, Madame Hinano Murphy, Présidente de l’Association Te pu Atiti’a de Moorea, sur la thématique « Océan : La langue et la culture, moyens de préservation de l’environnement. »

Soirée aux chandelles

Samedi 24 mars 

Les établissements participants :

 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Où jeter les masques pour limiter la pollution ? Que...

La crise du Covid-19 entraîne avec elle de nouveaux comportements et surtout de nouveaux déchets tels que les gants en latex, les masques de protection... Jetables, oui, mais n'importe comment et n'importe où, non. Quant aux masques en tissu, plutôt que de les jeter, et si on leur donnait une nouvelle vie ?

À domicile, en lieu dédié… Comment effectuer sa quarantaine...

La cellule de crise sanitaire du Pays a mis en place depuis le 25 mai une fiche d"engagement sur l'honneur" pour tout voyageur entrant en Polynésie qui doit effectuer une quarantaine obligatoire de 14 jours, à domicile ou dans un centre d'hébergement dédié.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV