jeudi 23 septembre 2021
A VOIR

|

Covid-19 : accélération de la vaccination à Rurutu

Publié le

La vaccination contre la Covid-19 se poursuit aux Australes. À Rurutu, un vaccinodrome a été installé dans les mairies de Moerai, puis à Avera. Les services de santé ont aussi mis à disposition de la population un service de vaccimobile. Une ambulance s’est déplacée vers les secteurs plus éloignées de l’île.

Publié le 05/09/2021 à 13:40 - Mise à jour le 05/09/2021 à 17:31
Lecture 2 minutes

La vaccination contre la Covid-19 se poursuit aux Australes. À Rurutu, un vaccinodrome a été installé dans les mairies de Moerai, puis à Avera. Les services de santé ont aussi mis à disposition de la population un service de vaccimobile. Une ambulance s’est déplacée vers les secteurs plus éloignées de l’île.

C’est l’une des missions des services de santé : rendre la vaccination accessible aux populations les plus isolées. À Rurutu, île désormais confinée le week-end, un vaccinodrome a été monté d’abord à Avera, puis à Moerai.

Et la propagation de l’épidémie inquiète. Aux Australes, l’objectif est de ralentir la courbe ascendante avec une vaccination plus étendue. “Le message de l’hôpital, parce qu’il est encombré, c’est : la vaccination vous évitera à coup sûr une hospitalisation et certainement et assurément la réanimation” indique Alexandre Fragourmelon, infirmier. 

Les habitants franchissent le pas pour se protéger et éviter d’autres contagions au sein de la communauté. “Pour me protéger, je suis venue me vacciner. Et il y a aussi eu beaucoup de cas dans ma famille” confie Matatie Tihoni, habitante de Rurutu.

Pour continuer la campagne de vaccination, les personnels de santé ont réinstallé leur matériel une troisième fois, hier samedi matin.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

En parallèle, le centre médical a organisé une tournée avec une ambulance dans les secteurs éloignés de l’île. “On s’est déplacé un peu loin du centre médical et de la capitale, pour que même ceux qui ne peuvent pas se déplacer, ou qui sont handicapés, qui n’ont pas de moyen de transport, et qui veulent se vacciner, puissent être vaccinés, parce que c’est l’urgence du moment” explique Catherine Boudigou-Fillastre, docteur au centre médical de Rurutu. Depuis l’augmentation des cas de Covid à Rurutu, des familles des districts souhaitent rester dans leur foyer. La tournée de l’ambulance est une aubaine pour eux.

L’île comptait il y a quelques jours 130 cas cumulés de personnes touchées par le virus, 57 étaient encore considérés comme actifs.

Rédigé par

infos coronavirus