jeudi 17 juin 2021
A VOIR

|

Concours des miels : une nouvelle médaille d’or pour Louise Frogier

Publié le

La quatrième édition du concours des miels s’est tenue jeudi au lycée hôtelier. Huit apiculteurs des Marquises et de la Société y ont présenté leurs produits. C’est finalement le miel de Louise Frogier qui remporte, de nouveau, la médaille d’or.

Publié le 21/05/2021 à 10:01 - Mise à jour le 21/05/2021 à 10:01
Lecture 2 minutes

La quatrième édition du concours des miels s’est tenue jeudi au lycée hôtelier. Huit apiculteurs des Marquises et de la Société y ont présenté leurs produits. C’est finalement le miel de Louise Frogier qui remporte, de nouveau, la médaille d’or.

Pour la quatrième fois et certainement pas la dernière, l’association des apiculteurs de Polynésie a organisé jeudi le concours du meilleur miel. L’occasion pour les huit participants de présenter et valoriser leur produit de douceur.

« Ce qu’on veut montrer, c’est le bon travail des apiculteurs polynésiens et la qualité et la richesse des miels qu’on a ici, explique Kala’i Selam, le président de l’association Apis Porinetia. Chaque année, les apiculteurs de l’association envoient des échantillons de leur miel en analyse dans des laboratoires spécialisés en France ou en Belgique pour le coup cette année. Et avec les résultats, on est capable de montrer à la fois aux consommateurs locaux mais aussi aux instances du Pays qu’on fait un miel de qualité. Un miel qui potentiellement peut s’exporter vers l’Europe, puisqu’il répond aux critères et aux normes en vigueurs sur le marché européen. »

Et si le développement de la filière apicole est en bonne voie au fenua, le métier d’apiculteur est laborieux, comme en témoigne Hoani Marescot, professionnel de Moorea. Cette année, c’est sa quatrième tentative pour décrocher la médaille d’or. « Ça me ferait un peu de pub pour mon miel et de la visibilité, un petit plus pour vendre mon miel, confie-t-il. Ce n’est pas facile de se lancer dans l’apiculture, il faut avoir de la patience, beaucoup d’investissement, physique comme financier. C’est beaucoup d’années de travail avant de pouvoir vraiment en vivre. »

Du côté du jury, chacun a ses préférences même si les critères de notation sont bien définis. « La couleur, la texture, le goût. Si c’est sucré, si c’est amer. Toutes les notes qu’il peut y avoir, détaille Julie Hautbois, gérante d’une boulangerie et membre du jury. Personnellement j’aime tout ce qui est un petit peu brun, foncé, tout ce qui est citronné, tout ce qui reste un peu en bouche, qui est acide. »

Finalement, après délibération, c’est le miel de Louise Frogier qui arrive en tête. En 2019, l’apicultrice de Paea s’était déjà distinguée des autres participants.

infos coronavirus

Covid-19 : une aide pour les entreprises qui ont été contraintes de restreindre leur activité

Dans son compte-rendu, le conseil des ministres annonce une "aide financière exceptionnelle" de prise en charge de la patente des entreprises et sociétés ayant fait l'objet d'une interdiction d'accueil du public ou d’une interdiction ou d’une restriction d’activité en raison de la crise sanitaire de la Covid-19.