mardi 13 avril 2021
A VOIR

|

Baccalauréat 2019 : les épreuves orales ont commencé

Publié le

Publié le 23/06/2019 à 14:21 - Mise à jour le 23/06/2019 à 14:21
Lecture 2 minutes

Au lycée polyvalent de Taaone, plus d’une quarantaine d’élèves de Premières technologiques se préparent à passer l’épreuve orale. Ce lundi matin, place à l’histoire-géographie. L’étudiant passe 20 minutes à préparer son sujet et 20 autres minutes à le développer à l’oral face à l’examinateur.

« C’est un petit coefficient, mais c’est toujours un bonus parce qu’il est assez facile à l’oral, lorsqu’on a travaillé sérieusement, de montrer qu’on a des connaissances, et évidemment, les examinateurs valorisent tout ce qui est investissement de l’élève. Donc oui, cela se passe bien et c’est plutôt des points facilement gagnés pour les élèves » explique Philippe Beuchot, proviseur du lycée polyvalent de Taaone.

Le coefficient en histoire-géographie pour ces Premières technologiques est de 2. Quelques points en plus donc pour un exercice qui n’est pas toujours évident. Cet élève révise une dernière fois avant de passer : « C’est jusqu’au dernier moment, pour bien se rappeler de ce que tu as fait, de ce que tu as étudié… et pour moins stresser devant le professeur quand tu vas passer l’oral » nous dit  Emmanuel Tekohu, élève en Première ITECH au Taaone.
D’autres sont déjà passés devant l’examinateur, plutôt soulagés : « Pour la première partie, je suis tombé sur les territoires de proximité, et pour la deuxième, sur la pénicilline. Cela a été, c’était plutôt soft. Je n’étais pas beaucoup stressé » nous confie Kiony Ateo, élève en Première STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable) au lycée polyvalent de Taaone.

Demain, place à l’épreuve orale de français. Un exercice qui changera de visage en 2021. En effet, avec la nouvelle réforme du bac, il prendra la forme d’un grand oral.
 

Rédaction web avec Sophie Guébel et Esther Parau-Cordette

infos coronavirus