SOCIÉTÉ

Vidéo - Réforme du baccalauréat : qu'est-ce qui va changer ?


Mercredi 28 Février 2018 à 10:12 | Lu 4743 fois

EDUCATION - Moins d'épreuves, un contrôle continu, un Grand oral... La réforme du baccalauréat entrera en vigueur en 2021 et concernera donc dès la rentrée prochaine les élèves de Seconde. Explications :


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
La réforme du baccalauréat dévoilée il y a deux semaines par le ministre de l'Éducation nationale est en marche. Elle devrait être effective en 2021 et concernerait dès la rentrée prochaine les élèves de Seconde. 

À partir de 2021, il n'y aura plus que 4 épreuves écrites : le français, la philosophie et deux épreuves de spécialité. Pour ces dernières, les étudiants auront le choix parmi 8 possibilités : mathématiques, Physique-Chimie, SVT, Histoire-Géographie et géopolitique, Sciences économiques et sociales, Littérature et philosophie, Langues et littératures étrangères, Arts. 

Autre nouveauté : le contrôle continu : "Ce système permet à l'élève d'être suivi, d'être plus régulier et de ne pas être jugé sur un mois en fin d'année de Terminale", se réjouit Vaki Gleizal, professeur d'histoire géographie au lycée Aorai. 

Les élèves de Terminale devront également passer un Grand oral de 20 minutes. Il portera sur un projet entamé dès la Première et en lien avec une des deux spécialités choisies. "En travaillant cette spécialité, ils vont se mettre en confiance. L'oral va valoriser leur travail réalisé en Première et en Terminale. Donc c'est un bac plus juste pour les élèves polynésiens comme pour les autres", estime Thierry Delmas, directeur de l'Éducation et des enseignements. 
 

Les épreuves écrites et le Grand oral représenteront 60% de la note du bac, les épreuves continuent 40% de la note, prenant en compte les bulletins de Première et Terminale. 

"L'idée c'est de travailler sur la durée et d'éviter le bachotage final du baccalauréat. Et l'idée surtout, est d'éviter cette longue période d'épreuve puisque certaines épreuves commençaient après le 15 mai. Dès le mois de juin, les établissements qui faisaient passer le baccalauréat étaient plus au moins bloqués par ces épreuves. Donc en plus ces élèves vont regagner 3 mois de cours", détaille le Vice-recteur de la Polynésie Philippe Couturaud, invité de notre journal en français mardi. 
Rédaction web 

Le reportage de la rédaction et l'interview du Vice-recteur de la Polynésie








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Tahiti Pro Teahupoo | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018