vendredi 26 février 2021
A VOIR

|

Air Tahiti Nui : Monvoisin dénonce les propos du président du syndicat SPNT

Publié le

Publié le 27/12/2015 à 16:10 - Mise à jour le 27/12/2015 à 16:10
Lecture 1 min.

Le syndicat du personnel naviguant d’Air Tahiti Nui, SPNT-ATN, a annoncé une trêve pour les fêtes. Les pilotes de la compagnie ont suspendu leur consigne de non-dépannage des vols du 22 décembre au 2 janvier
A nos confrères de La Dépêche de Tahiti,  Jean-Yves Saint-Marc, délégué du syndicat expliquait : “Il manquait des pilotes pour une dizaine de vols qui encadrent Noël et le Nouvel An. Des pilotes qui étaient normalement en repos ou en congés les ont ou vont finalement les assurer”. 

Ce lundi, dans un communiqué, le P-dg d’Air Tahiti Nui réagit aux propos de Jean-Yves Saint-Marc. Michel Monvoisin « s’indigne » : « Avec son arrogance habituelle, M. Saint-Marc qui se considère toujours comme le patron des pilotes, annonce avoir décidé d’une trêve alors que ce dimanche 27 décembre, 234 passagers du vol TN77 sont arrivés avec 18 heures de retard en raison du manque d’effectifs pilotes en capacité de dépanner les vols. »
« Afin de ne pas trop pénaliser les touristes japonais et chinois se rendant dans les îles, nous avons dû commander l’affrètement de deux avions d’Air Tahiti », précise la direction de la compagnie.
 
Le P-dg conclut : « Ce vol de Narita s’est fait grâce à des pilotes non affiliés au syndicat SPNT de M. Saint-Marc qui ont accepté de dépanner. M. Saint-Marc n’a eu de cesse de dire qu’il ferait lui-même les vols s’il le fallait. Force est de constater qu’il ne s’est pas réquisitionné lui-même. »
 

Rédaction Web avec Communiqué de presse

infos coronavirus