jeudi 19 septembre 2019
A VOIR

|

Aéroport de Tahiti : 37 000 passagers supplémentaires au 2e trimestre 2019

Publié le

La société Aéroport de Tahiti a publié les chiffres du trafic aérien au 2e trimestre 2019. La tendance à la hausse débutée avec l'arrivée sur le territoire de deux nouvelles compagnies se poursuit.

Publié le 17/07/2019 à 15:55 - Mise à jour le 17/07/2019 à 17:50
Lecture 3 minutes

La société Aéroport de Tahiti a publié les chiffres du trafic aérien au 2e trimestre 2019. La tendance à la hausse débutée avec l'arrivée sur le territoire de deux nouvelles compagnies se poursuit.

Le 1er semestre 2019 se solde par une progression de 12,5% du nombre de passagers internationaux ce qui représente plus de 37 000 passagers supplémentaires par rapport à la même période en 2018. C’est la plus forte progression enregistrée depuis 2010.

Air Tahiti Nui prend 49.5% des parts de marché

Au premier semestre 2019, Air Tahiti Nui conserve la majorité des parts de marché avec 49.5% des passagers internationaux transportés. Derrière ,se regroupent 4 opérateurs desquels se détachent légèrement Air France (11,8%) et French Bee (11,5%), suivis de près par United (9,6%) et Air New Zealand (8,7%).

Face à la concurrence, Air France résiste avec une croissance de 3% soit 1 149 passagers supplémentaires, à la faveur d’un très bon mois de mars (+11%). À l’inverse, Air Tahiti Nui souffre davantage en perdant plus de 23 500 passagers par rapport à la même période de l’an dernier (-12,6%), recul davantage marqué en février, mars et mai.

La clientèle croisière a été fortement sollicitée par United et le programme de fidélité de cette compagnie est très performant. Ceci, ajouté à l’agressivité des tarifs de French Bee, explique en partie les difficultés de la compagnie à conserver son volume historique de clientèle, notamment américaine.

Air New Zealand en recul

Sur le marché Pacifique, Air New Zealand subit un coup d’arrêt avec un recul de 5,7% sur 6 mois, plus marqué en mars (-18%) tandis qu’il s’atténue en juin (-1%). Cette baisse peut être expliquée par l’effervescence du produit 787 d’Air Tahiti Nui et l’impact de French Bee avec une destination nouvelle, San Francisco, qui a pu susciter la curiosité de la clientèle locale. Air New Zealand indique cependant que malgré cette baisse de fréquentation, ses recettes unitaires sont en progression et les objectifs de rentabilité sont atteints.

Hawaiian poursuit la croissance observée fin 2018 à l’occasion du lancement d’une seconde fréquence saisonnière. Ces vols additionnels ont été suspendus depuis mi-janvier, ce qui a permis à la compagnie d’enregistrer encore une forte hausse en janvier (+55%), avant une partie de yoyo en février, mars et avril (respectivement -11%, +14% et -23%) et un nouveau record en juin (+42,9%) marqué par la reprise de sa seconde fréquence saisonnière.

De leurs côtés, Air Calin progresse de 10,2% tandis que LATAM régresse de près de 17,5%.

Le trafic domestique en hausse

Si en janvier la croissance internationale est de 20%, la croissance du trafic domestique est plus modeste : 3,4%. Février et mars affichent des scores encore plus modestes. Un rebond est toutefois observé en avril et en juin avec des taux de croissance de +15,5% et +8,1% qui font écho à la forte hausse de l’international de ces mois (+21,7% et 9,7%) et qui portent finalement le bilan de ce 1er semestre à +6,4% soit plus de 20 000 passagers supplémentaires .

L’aéroport de Bora Bora reprend des couleurs après une année 2018 en demi-teinte (+5,4%) comparée à la croissance internationale avec laquelle la perle du pacifique avait l’habitude d’aligner sa croissance. 2019 se rapproche de ce modèle, en particulier depuis mars où les 4 derniers mois écoulés dépassent le seuil des 10% de hausse.

Raiatea se porte également très bien, assez nettement au-dessus des chiffres du trafic domestique de Tahiti-Faa’a, avec une moyenne de 8,1% portée par de très bons mois en février et juin.

Rangiroa a subi au 1er trimestre un petit contrecoup de sa forte croissance de 2017 et 2018 (respectivement +7,4% et +9,2%) avec un ralentissement notoire en mars (-5.7%) qui vient marquer une pause déjà pressentie avec des taux de croissance moins élevés en début d’année. Avril et juin renouent avec une croissance à 2 chiffres qui vient relever la moyenne du semestre à 5,6%.

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires