mercredi 21 août 2019
A VOIR

|

À Faa’a, un minibus intra-communal gratuit

Publié le

TRANSPORTS - Les administrés qui habitent sur les hauteurs de Faa'a ont retrouvé le sourire. Le minibus de la commune continue ses ramassages gratuits à partir de la mairie. Ce service a été mis en place il y a deux ans pour permettre aux familles qui n’ont pas de moyens de locomotion de se déplacer.

Publié le 18/04/2019 à 8:21 - Mise à jour le 18/06/2019 à 13:25
Lecture 1 min.

TRANSPORTS - Les administrés qui habitent sur les hauteurs de Faa'a ont retrouvé le sourire. Le minibus de la commune continue ses ramassages gratuits à partir de la mairie. Ce service a été mis en place il y a deux ans pour permettre aux familles qui n’ont pas de moyens de locomotion de se déplacer.

Il est un peu plus de 9h30 dans le parking de l’antenne du Centre de Protection Infantile de Faa’a. Trois personnes débarquent du minibus intra-communal. Parmi elles, Iris et ses deux enfants en bas âge. “Ce bus représente un moyen de transport vraiment efficace pour nous qui n’avons pas de moyens de transports” nous dit-elle.

Qu’il pleuve ou qu’il fasse beau, le minibus de Faa’a que certains ont surnommé “le bus du seigneur”, effectue ses rotations dans tous les quartiers de la commune depuis juillet 2017. “Cela nous permet de faire des économies aussi, en évitant de payer le bus tous les jours” confie une administré.

Heiri, Teroma, Saint-Hilaire, Puurai ou Oremu en passant par Pamatai, tout le monde sans distinction de niveau social, peut y embarquer. Les seules restrictions : la zone de desserte et le nombre de places. Ce minibus ne peut accueillir que 9 passagers et il ne circule que dans les limites de la ville de Faa’a.

“Je roule entre 200 à 300 kilomètres par jour, et cela coûte environ 9 000 Fcfp d’essence tous les 4 jours (…) Parfois les gens râlent car ils ne sont pas arrivés à leur rendez-vous, mais je leur explique que la voiture, elle est gratuite, et on râle pas quand c’est gratuit”, explique Mike Hopara, conducteur du minibus.

Le ramassage démarre à 8 heures à partir de la mairie de Faa’a. Le dernier départ de la matinée est fixé à 10 heures pour une reprise de 14 heures jusqu’à 16 heures.

Le dispositif a été entièrement financé par la commune à hauteur de près de 6 millions de Fcfp, et selon Mike, le conducteur du jour, l’achat d’un deuxième véhicule est à l’étude.

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Dossier : tout sur l’allocation de rentrée scolaire

20 000 foyers ont reçu depuis jeudi dernier l’Allocation de rentrée scolaire (ARS) versée par la CPS. Cette aide financière est souvent indispensable pour les ménages les plus modestes. 35000 enfants de 2 à 21 ans vont pouvoir toucher entre 5000 et 24000 Fcfp pour acheter des fournitures scolaires. A qui s’adresse l’ARS ? A quel montant peut-on prétendre ? Réponses dans notre dossier :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédactio