A VOIR

|

278 786 habitants en Polynésie, la population augmente de 1.01% en 5 ans

Publié le

Nous sommes 278 786 habitants en Polynésie. C'est 1.01% de plus qu'il y a 5 ans, soit 570 individus supplémentaires par an sur la période. Des chiffres dévoilés ce mardi par l'ISPF.

Publié le 22/11/2022 à 10:54 - Mise à jour le 22/11/2022 à 13:00
Lecture 2 minutes

Nous sommes 278 786 habitants en Polynésie. C'est 1.01% de plus qu'il y a 5 ans, soit 570 individus supplémentaires par an sur la période. Des chiffres dévoilés ce mardi par l'ISPF.

Du 18 août au 17 septembre derniers, près de 750 agents recenseurs sont allés à la rencontre de la population. Un recensement pas toujours évident selon l’ISPF. Si seulement, 1.9% des foyers ont refusé de participer, les agents ont parfois essuyé des refus violents… et des morsures de chiens.

75% de la population aux îles du Vent

Selon les chiffres obtenus, sur 283 147 habitants, 75% (212 521) vivent aux îles du Vent. Les raromatai comptent 36 824 habitants (13% de la population). 9839 personnes (4%) résident dans l’archipel des Marquises, 6850 aux Australes (2%) et 17 213 aux Tuamotu Gambier (6%).

Sur Tahiti, plus d’habitants à la Presqu’île

Aux îles du Vent, la population a augmenté de 1,3 % en 5 ans. Dans le détail, à Tahiti, le processus d’étalement se poursuit. La population de la Presqu’île est en augmentation en particulier celle de Afaahiti.

Aux raromatai, la population a augmenté de 1.7%. Les Marquises comptent également plus d’habitants : 130 soit 1.4% en 5 ans.

Moins d’habitants aux Australes et aux Tuamotu Gambier

En revanche, l’archipel des Australes a vu sa population diminuer de 370 habitants (5%) en 5 ans. Des chiffres en baisse également aux Tuamotu Gambier. La population est en baisse de 0.9%.

Parallèlement, le nombre d’individus par logement continue de baisser. on compte en moyenne 3.3 habitants par logement.

Les chiffres obtenus via ce recensement constituent une référence pour de nombreux aspects juridiques réglementant la vie de tous les jours souligne l’ISPF. Dans chaque commune, ils permettent par exemple de déterminer le nombre de conseillers municipaux, le seuil du mode de scrutin (1 000 habitants), les dotations aux communes via le Fonds intercommunal de péréquation (FIP), etc.

Trois communes ont ainsi franchi un seuil avec ce nouveau recensement :

  • Taputapuatea franchit le seuil des 5 000 habitants : 27 à 29 élus
  • Makemo passe sous les 1 500 habitants : 19 à 15 élus
  • Rapa passe sous le seuil des 500 habitants : 15 à 11 élus + changement des indemnités des élus