lundi 26 juillet 2021
A VOIR

|

Reko Tika : le président du Cesec réagit aux propos de Hiro Tefaarere

Publié le

Le président du Cesec réagit aux propos tenus par Hiro Tefaarere le président de Moruroa et tatou concernant la table ronde sur le nucléaire à Paris.

Publié le 25/06/2021 à 17:28 - Mise à jour le 25/06/2021 à 17:28
Lecture < 1 min.

Le président du Cesec réagit aux propos tenus par Hiro Tefaarere le président de Moruroa et tatou concernant la table ronde sur le nucléaire à Paris.

Eugène Sommers, Patrick Galenon pour les salariés et Patrick Bagur pour le patronat porteront la parole du conseil économique, social, environnemental et culturel devant le président Emmanuel Macron les 1er et 2 juillet.

Mercredi dernier, Moruroa e tatou et l’église protestante Ma’ohi ont une nouvelle fois affirmé leur refus d’y participer et ont vivement critiqué la délégation Reko Tika qui n’a pour eux “ni crédibilité ni légitimité”. Dans le collimateur de Hiro Tefaarere : le monde patronal et le monde salarial “qui ont laissé faire pendant des années”.

Il a aussi dénoncé le préambule du vœu adopté par le Cesec le 3 Juin : “Ces essais ont été décidés au nom de l’idéal de liberté, d’indépendance et du bonheur des populations, permettant la dissuasion nucléaire, celle d’empêcher une guerre”. Pour le président du Cesec Eugène Sommers “c’est juste un vœu d’un conseiller” : “A été adopté par le Cesec le voeu de ce conseiller, sans citer de nom. On est obligé de suivre ce que le cesec a adopté mais le voeu c’est un voeu pour clarifier la situation de l’après nucléaire. C’est très important pour nous et la population. je ne reproche rien au président de Moruroa e tatou. Il est venu participer à deux réunions. Après il nous demande, il demande au rapporteur d’aller vers l’Eglise protestante pour pouvoir discuter. Pourquoi monsieur Tefaarere est parti ? Si c’est juste à cause de ça, non. Quand je lis dans sa conférence de presse, on lui demande de revenir. ce hn’est pas vrai. il ne fallait pas partir. il fallait venir dire ce qu’il pense devant nous.”

infos coronavirus