jeudi 4 juin 2020
A VOIR

|

Préparation des élections : le travail titanesque des agents municipaux

Publié le

Publié le 20/04/2018 à 16:01 - Mise à jour le 15/06/2019 à 2:59
Lecture < 1 min.

Installer les isoloirs, mettre en place les chapiteaux, actualiser les dernières procurations… Depuis ces deux derniers jours, les services des différentes mairies sont sur le pied de guerre pour que tout soit prêt avant le premier tour des élections territoriales, ce dimanche.

Angèle Papu, agent municipal de Papeete, range les cartes d’électeurs par ordre alphabétique. C’est la quatrième élection qu’elle organise, elle sait que la préparation est cruciale.

« Parce que demain, c’est tout une file qui va être devant nous. Ça va être difficile, ça va être très difficile. »

L’administratif n’est pas le seul travail à accomplir. Dans les salles de classe de l’école de Mamao : exit chaises et tables, place aux isoloirs.

Ici à Papeete, une quarantaine de personnes a été mobilisée des deux derniers jours pour que tout soit fin prêt. Pierre Utahia, responsable des bureaux de vote de la ville, précise :

« Depuis hier, nous mettons en place les bureaux de vote et également placer les bulletins avec les enveloppes… »

Les dernières procurations ont été saisies, il ne reste plus qu’à attendre les votants.

« Tout est prêt. Il suffit de bien dormir ce soir. Demain matin, ce sera l’affluence. »

205 625 électeurs sont invités à désigner les nouveaux représentants à l’assemblée dans les 237 bureaux de vote des 48 communes que compte la Polynésie.
 

Rédaction web avec Tamara Sentis et Mata Ihorai 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Tahiti Tourisme accueille son nouveau directeur général, Jean-Marc Mocellin

En poste depuis le 6 avril dernier, le directeur général de Tahiti Tourisme, Jean-Marc Mocellin, a été chaleureusement accueilli, jeudi matin, par les équipes du groupement ainsi que la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau.

Bora Bora : les restaurateurs en difficulté

Après l’arrêt du dispositif d’aide de 100 000 Fcfp, à Bora Bora, certains refusent le dispositif exceptionnel de sécurisation de l’emploi. Les licenciements sont imminents.

Retour de la houle à Teahupoo : les surfeurs au...

Les accros de la glisse avaient rendez-vous ce samedi, à Teahupoo. Ils étaient nombreux à profiter toute la matinée de la grosse houle du Sud qui a touché depuis hier soir la côte ouest de Tahiti.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV