lundi 8 mars 2021
A VOIR

|

Plainte contre l’État : Temaru et Flosse réagissent

Publié le

Publié le 06/08/2016 à 15:04 - Mise à jour le 06/08/2016 à 15:04
Lecture < 1 min.

« Pour moi c’est une décision historique » lâche le président du Tavini Huiraatiraa à la sortie du synode de l’église protestante. « C’est une grande décision et ça va dans le bon sens » ajoute-t-il. « C’est bien un crime contre l’humanité Il y a eu des morts, on ne l’a jamais accepté, ça nous a été imposé. » Le tavana de Faa’a indique également « J’espère que cette décision sera entendue par toutes les confessions religieuses, toute la population et la France également pour nous accompagner. C’est comme ça, c’est la loi, c’est le droit international. »
 
Gaston Flosse veut d’abord mettre tout le monde d’accord
 
Le président autonomiste du Tahoeraa s’est exprimé lui aussi au sujet de cette décision. « Je pense qu’il faudrait d’abord que tous les Polynésiens soient d’accord. » indique-t-il. « Si le président du gouvernement va se rendre à l’ONU au mois d’octobre pour soutenir le gouvernement français au lieu de soutenir la décision de la population, nous allons aller exposer notre division aux Nations-Unies. Je pense qu’il faut d’abord que nous puissions nous mettre tous d’accord et nous serons alors plus forts. »
 

Rédaction web (interviews : Mata Ihorai et Sam Teinaore)

infos coronavirus