samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Papeete jumelée avec Changning en Chine

Publié le

Publié le 25/08/2014 à 7:52 - Mise à jour le 25/08/2014 à 7:52
Lecture 2 minutes

Fort d’une volonté d’ouverture et d’enrichissement, le maire de Papeete, Michel Buillard, s’est intéressé, il y a environ deux ans, à plusieurs villes chinoises en vue de mettre en place un jumelage. Changning a été choisie en raison d’opportunités intéressantes pour la capitale polynésienne, dans les domaines du développement économique, touristique, culturel et éducatif.
L’accord a été signé le jeudi 21 août 2014 à Papeete par le maire de la capitale, Michel Buillard et le secrétaire du comité du parti du district de Changning, Baiping Bian.
Ce jumelage va permettre d’intensifier les relations de partenariat et d’échanges amicaux dans tous les domaines (économique, commercial, technologique, culturel, éducatif, sportif, de la santé, des ressources humaines, du tourisme et du tourisme haut de gamme, de la protection de l’environnement, de la gestion sociale, etc.).
Des communications permanentes seront établies entre les dirigeants, autorités et administrations concernés des deux villes.
Il est conclu pour une durée de cinq ans à compter de la date de sa signature. Il est renouvelable par tacite reconduction pour la même durée, sauf résiliation par l’une ou l’autre des deux villes.
Le premier projet entre les deux villes consiste en un programme d’échange étudiants. La délégation chinoise a rendu visite au collège de Tipaerui et aux lycées Paul Gauguin et La Mennais durant leur séjour. Les Polynésiens devraient se rendre en Chine dès 2015.

Pour rappel, Papeete est également jumelée avec Nice depuis novembre 2009.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.