samedi 6 mars 2021
A VOIR

|

Nouveau gouvernement : qui devient représentant à l’assemblée ?

Publié le

Publié le 22/05/2018 à 8:52 - Mise à jour le 22/05/2018 à 8:52
Lecture 2 minutes

Un jeu de chaises musicales. Le Tapura Huira’atira a obtenu 38 sièges à l’assemblée de Polynésie française (APF). Toutes les personnes présentes sur la listes n’ont donc pas pu aller à Tarahoi.

Mais une fois l’assemblée constituée, le président du Pays, Edouard Fritch, a procédé à la nomination de son gouvernement ce mercredi devant les représentants. Ainsi, certains de ses ministres doivent laisser leur siège. La personne qui se situe derrière eux dans la liste de la même section « monte » et obtient un siège.

Dans la section 1 des îles du Vent

Yvannah Pomare entre à l’assemblée suite à la nomination de Nicole Bouteau. Charles Fong Loi est lui entré à la suite de l’élection d’Edouard Fritch à la tête du Pays.

Dans la section 2 des îles du Vent

Le représentant Antonio Perez retrouve un siège à l’APF à la suite de la nomination de Tearii Alpha.

Dans la section 3 des îles du Vent

C’est là où il y a le plus de changement. Isabelle Sachet, Teva Rohfritsch et Jean-Christophe Bouissou avaient été élus sur cette liste et se plaçaient respectivement en position 2,3 et 5. Monette Harua, de Punaauia, l’ancien ministre de l’Equipement Luc Faatau et Moihara Tupana prennent leur place.
 
Les représentants TApura huira’atira à l’assemblée de Polynésie française sont :

  • Michel Buillard
  • Sylvana Puhetini
  • Philip Schyle
  • Virginie Bruant
  • John Toromona
  • Romilda Tahiata
  • Charles Fong Loi
  • Yvannah Pomare Tixier
  • Nicole Sanquer
  • Jacquie Graffe
  • Bétraice Lucas
  • Henri Flohr
  • Tepuaraurii Teriitahi
  • Putai Taae
  • Juliette Nuupure
  • Tapeta Tetopata
  • Antonio Perez
  • Ronald Tumahai
  • Teura Atuahiva-Tarahu
  • Dylma Aro
  • Nuihau Laurey
  • Monette Harua
  • Luc Faatau
  • Moihara Tupana 

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu