dimanche 22 septembre 2019
A VOIR

|

Edouard Fritch et Oscar Temaru à la tribune de l’ONU

Publié le

Publié le 27/09/2017 à 15:00 - Mise à jour le 27/09/2017 à 15:00
Lecture 2 minutes

Pour Oscar Temaru, la Polynésie française, qu’il appelle Maohi Nui, est d’abord un pays qu’il faut décoloniser : il souhaite que les Polynésiens connaissent leur Histoire, la comprennent, pour faire des choix en toute conscience. Et, espère-t-il, qu’ils demandent ensuite leur indépendance lors d’un référendum. Selon lui, ce référendum ne peut donc pas avoir lieu avant une phase pédagogique.
Pour Edouard Fritch, la Polynésie française jouit d’une large autonomie, et n’a donc rien à faire sur la liste de l’ONU des Territoires non-autonomes à décoloniser. Côté autonomiste, il sera le seul à s’exprimer.

Les deux positions sont donc irréconciliables et le dialogue de sourds qui fonde la bipolarité politique locale risque fort de s’exporter une nouvelle fois à l’ONU.

Comme l’an passé, Oscar Temaru s’y rend avec une délégation d’une quinzaine de personnes. Il y aura les habitués : l’ancien sénateur Richard Tuheiava et le nouveau député Moteai Brotherson ; les élus de l’assemblée, emmenés par Antony Géros ; le professeur de reo Tahiti Steve Chailloux, devenu collaborateur de Moetai Brotherson ; le fils d’Oscar Temaru, Tetuahau Temaru, troisième adjoint au maire de Faa’a, devrait aussi s’exprimer ; et, pour représenter la société civile, Frère Maxime, de l’association 193. Presque tous étaient déjà là l’an passé. Mais, en cette année pré-électorale, la société civile est moins représentée, et la délégation est plus politique.

Une fois encore, le nucléaire sera l’un des thèmes majeurs.  C’est le principal point de la résolution du Comité de décolonisation, qui s’est réuni en juin. Tout l’enjeu pour le Tavini est de renforcer cette résolution devant la quatrième commission. Le parti souhaite une mission de l’ONU pour examiner le fait nucléaire en Polynésie. Il voudrait aussi une mission des Nations-Unies sur les questions nucléaires et sur les ressources naturelles, notamment pour préserver Makatea et Hao avant les grands projets industriels à venir.

Face à lui, Edouard Fritch devrait aussi aborder la question du nucléaire, et probablement regretter à nouveau la réinscription de la Polynésie sur la liste des Territoires à décoloniser. Mais pourquoi se déplace-t-il à l’ONU, lui qui croit si peu à son influence en Polynésie ? Tout simplement pour ne pas laisser le champ libre aux indépendantistes, et représenter un courant autonomiste qu’il juge majoritaire au fenua.

Pas sûr toutefois que ces rendez-vous annuels aient un impact majeur sur l’avenir de la Polynésie. Certains lobbyistes, pour d’autres causes, s’expriment depuis plusieurs décennies à la tribune de l’ONU sans résultats probants. Et la France a montré à plusieurs reprises qu’elle faisait peu de cas des résolutions de Nations-Unies relatives à la Polynésie. Même si elle y reste attentive. Pour Richard Tuheiava, c’est même pour cette raison que le Haut-commissaire “a fait sa pub sur l’oncologie juste avant la 4ème commission”.

Mike Leyral

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Une Tahitienne championne de padel tennis

Léa Moerava Godallier est la numéro 2 française au classement de la Fédération Française de Tennis (FFT). Depuis septembre, elle s’est installée à Madrid car elle a intégré le circuit professionnel : le World Padel Tour qui regroupe tous les meilleurs joueurs mondiaux.

Grands projets : “cela va voir le jour” assure...

L’ouverture de la session budgétaire de l’assemblée s’est tenue ce matin avec les discours des présidents de l’hémicycle de Tarahoi, Gaston Tong Sang, et celui de la Polynésie Française, Edouard Fritch. Ce dernier a dressé un bilan d’étape de son gouvernement et donné les orientations à venir. Un bilan jugé positif pour la majorité, mais très critiqué par l’opposition.

catégories populaires