samedi 19 octobre 2019
A VOIR

|

Crimes contre l’humanité : la plainte du Tavini a peu de chances d’aboutir

Publié le

Publié le 10/10/2018 à 11:30 - Mise à jour le 10/10/2018 à 11:30
Lecture 2 minutes

Mardi à New York, Oscar Temaru annonce devant la 4e commission de l’Organisation des Nations Unies, qu’il a déposé plainte le 2 octobre auprès de la Cour pénale internationale (CPI) pour Crimes contre l’humanité. Une plainte contre tous les Présidents français encore en vie… 

Une annonce qui fait l’effet d’une bombe. Mais la Cour pénale internationale est-elle réellement compétente dans ce domaine ? 

La CPI a confirmé à la chaîne TV5  avoir reçu la plainte :  “Nous analyserons les documents soumis, le cas échéant, conformément au Statut de Rome et en toute indépendance et impartialité. Dès que nous aurons pris une décision sur la prochaine étape appropriée, nous en informerons l’expéditeur et fournirons les raisons de notre décision.”
 

>>> Lire aussi : l’Eglise protestante maohi va porter plainte contre l’Etat français

En août 2016, l’Église protestante maohi avait déjà annoncé vouloir porter plainte contre l’État français pour Crimes contre l’humanité en raison des 193 essais nucléaires pratiqués dans les atolls. 

Le haut-commissaire René Bidal avait alors réagi   en expliquant rappelant la définition de crimes contre l’humanité formulée dans les accords de Londres, le 8 août 1945, portant statut du Tribunal militaire international de Nuremberg : “l’assassinat, l’extermination, la réduction en esclavage, la déportation et tout autre acte inhumain commis contre toutes populations civiles avant ou pendant la guerre ou bien les persécutions pour des motifs politiques, raciaux ou religieux…”. La plainte de l’Église protestante maohi n’aurait pour l’instant pas encore été déposée. 

> Une plainte “totalement recevable” selon Moetai Brotherson

La plainte qu’a annoncée Oscar Temaru a été déposée par son parti, le Tavini Huira’atira. Et pour le député indépendantiste Moetai Brotherson, “elle est totalement recevable puisque ce n’est pas une plainte contre l’État français mais c’est une plainte contre tous les Présidents français en vie, donc c’est une plainte contre des individus qu’on accuse de crimes contre l’humanité en leur qualité de Présidents de la République depuis le début des essais nucléaires. Nous avons vérifié les fondements légaux et notre plainte est totalement recevable. La preuve, elle a été enregistrée par le procureur de la Cour internationale”.

Mais selon Raphaëlle Nollez-Goldbach, auteure de La Cour Pénale Internationale et interrogée par TV5, “pour saisir la cour, il faut être un État et dans ce cas de figure c’est la France qui devrait porter plainte.”
Difficile d’imaginer la France porter plainte contre elle-même… 

Dernier écueil pour la recevabilité de cette plainte : la CPI ne peut être saisie que lorsque les crimes ciblés “ont été commis après le 1er juillet 2002”, année de la création de cette Cour. Or, les essais nucléaires se sont achevés en 1996.
 

Rédaction web 

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Nucléaire : “Il faut que tous nos enfants connaissent...

Sept mois après la disparition de Roland Oldham, Moruroa e Tatou a un nouveau président. Hirohiti Tefaarere a tenu jeudi matin sa première réunion de travail avec les membres de son bureau. Aujourd’hui retraité de l’assemblée, Hirohiti Tefaarere est bien connu pour avoir milité aux côtés des partis indépendantistes tels que le Here Ai’a, Te Nunaa ia Ora, Ea Api avec John Teariki et enfin le Ia Mana te Nunaa. Il a aussi présidé plusieurs clubs sportifs. Cet ancien syndicaliste a été à l’origine des principales réformes sociales du pays. Membre fondateur de Moruroa e Tatou, Hirohiti Tefaarere a créé en 1988 le comité pour la paix Te Rai Hau et en 1987 la Ligue des droits de l’Homme et du citoyen. Son prochain combat : l’enseignement de l’histoire du nucléaire à l’école et faire reconnaître le 2 juillet comme jour férié.

Vaimua Muliava : “Le numérique, c’est la nouvelle pirogue...

Vaimua Muliava, membre du gouvernement de Nouvelle-Calédonie est actuellement en visite au fenua dans le cadre du Digital festival Tahiti qui se tient à la Présidence depuis le 16 octobre et qui se termine ce samed

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X