dimanche 16 mai 2021
A VOIR

|

Assises des Outre-mer : Emmanuel Macron confirme sa venue en Polynésie et livre sa vision des projets

Publié le

Publié le 27/06/2018 à 6:54 - Mise à jour le 27/06/2018 à 6:54
Lecture 2 minutes

Déterminé, Emmanuel Macron a passé 50 minutes à présenter sa vision pour l’outre-mer devant un panel d’élus et acteurs économiques ultramarins. Des chantiers prioritaires pour tous les territoires ont été évoqués, dont la Polynésie française. Le président de la République a confirmé sa venue au fenua en 2019, comme TNTV l’avait annoncé il y a quelques semaines.
 
>>> Lire aussi : Emmanuel Macron en Polynésie en février/mars 2019 
 
Teva Rohfristch, vice-président, s’en satisfait : «  La parole de l’Etat et du chef de l’Etat est particulièrement importante pour nous. Donc, le fait qu’il vienne en Polynésie française nous donne un gage de plus de cette confiance que nous pouvons avoir. Il viendra sur le terrain partager avec les Polynésiens ce qu’il a pu nous dire ce matin. Ça s’est particulièrement important pour nous.  » Au delà de l’annonce de sa venue dans le Pacifique, le président de la République a insisté sur les enjeux du développement numérique et climatique pour le fenua.

> Des projets pour la Polynésie

La vision du chef de l’Etat a semblé séduire la plupart de ses interlocuteurs. Maina Sage, députée de la Polynésie française, précise :  » La question des connectivités terrestres, aériennes, maritimes… Les connectivités numériques au profit du développement de la télé éducation, de la télémédecine, ce sont tous ces sujets pour lesquels on se bat et qui aujourd’hui ressortent de ce document, en tout cas, des annonces du président de la République. »
 
Le livre bleu des Assises de l’outre-mer entend se différencier des précédents plans de convergence et états généraux qui avaient déçu bon nombre d’ultramarins. Pour une application plus active et concrète, l’état régalien a organisé un speed-dating entre ministres et porteurs de projets.

> L’avenir de la Polynésie dans le numérique ?

Ces rencontres ont été l’occasion pour Kevin Besson de présenter sa start-up au secrétaire d’état du numérique Mounir Mahjoubi. Le fondateur de Lead Bees explique :  » C’est une opportunité pour nous de montrer qu’en Polynésie française, on est également capable de faire des choses, d’aller sur des domaines assez pointus, des domaines technologiques… Je suis convaincu que l’avenir de la Polynésie est dans le numérique. On a des cerveaux, on est capable de pouvoir développer des solutions technologiques donc maintenant, il faut le montrer.  »
 

Aucun calendrier précis n’a été dévoilé pour la mise en application des chantiers prioritaires, mais une réunion se tiendra dans 18 mois pour faire le point sur les avancées des engagements du président de la République.
 

Rédaction web avec Solène Boissaye

infos coronavirus