dimanche 1 août 2021
A VOIR

|

Il préfère la prison à la prostitution

Publié le

Il préfère la prison à la vie dans la rue et la prostitution. Un raerae sans domicile fixe a été condamné à 8 mois de prison dont 4 avec sursis. A l'issue de son jugement en comparution immédiate, il a été conduit en détention.

Publié le 06/04/2021 à 16:40 - Mise à jour le 06/04/2021 à 21:18
Lecture < 1 min.

Il préfère la prison à la vie dans la rue et la prostitution. Un raerae sans domicile fixe a été condamné à 8 mois de prison dont 4 avec sursis. A l'issue de son jugement en comparution immédiate, il a été conduit en détention.

Ce week-end de Pâques, sous l’effet de l’alcool, de l’ice et de la cocaïne, le raerae a insulté puis frappé des policiers. Un personnage déjà connu de la justice puisqu’il s’agit là de sa cinquième condamnation. La dernière fois, les juges l’avaient contraint à effectuer des travaux d’intérêt général, mais il a refusé, préférant aller en prison. Pas de quoi faciliter la tâche de son avocat, Me Teremoana Hellec, qui estime que l’incarcération ne résoudra pas le problème de fond.

“Je pourrais m’asseoir et me dire que j’ai pas grand chose à plaider puisqu’il préfère aller en prison. Mais moi, ce n’est pas le constat que je fais. Le constat que je fais, c’est qu’on atteint le niveau le plus bas de la misère sociale qu’on peut constater en Polynésie” a expliqué Me Hellec.

“Quand vous avez un client qui vous dit “je préfère aller en prison, parce qu’au moins je pourrais manger, j’aurais un toit au dessus de moi”, non, je suis désolé. La question que j’ai posée aux magistrats, c’est “d’accord, si on l’envoie en prison comme lui il le demande, c’est qu’on va le mettre à l’écart de la société pendant quelques mois. Il va ressortir, le problème ne sera pas réglé”. Donc la prison, même quand le client le demande, ce n’est pas nécessairement la solution. La solution, c’est d’envisager une peine qui va permettre de le cadrer, qui va permettre aussi de l’aider à essayer de s’insérer dans la mesure du possible”.

infos coronavirus