lundi 26 octobre 2020
A VOIR

|

Interdiction à vie d’exercer pour l’entrepreneur Coco Taputuarai

Publié le

L’entrepreneur « Coco » Taputuarai a été condamné, ce jeudi par la cour d’appel, à un an de prison avec sursis pour faux et usage de faux. La cour a également prononcé à son encontre une interdiction définitive de gérer une entreprise.

Publié le 15/10/2020 à 11:14 - Mise à jour le 15/10/2020 à 12:02
Lecture < 1 min.

L’entrepreneur « Coco » Taputuarai a été condamné, ce jeudi par la cour d’appel, à un an de prison avec sursis pour faux et usage de faux. La cour a également prononcé à son encontre une interdiction définitive de gérer une entreprise.

« Coco » Taputuarai avait obtenu un important marché sur le chantier de la future ferme aquacole de Hao et avait donc fait appel à un architecte pour élaborer les plans. Mais ce dernier s’était finalement retiré faute d’être rémunéré.

Entre-temps, 16 plans avaient été renvoyés par le service de l’Urbanisme pour complément d’information. Ils avaient dans la foulée été modifiés avec le tampon de l’architecte mais sans que celui-ci ne les valide.

La cour d’appel a également condamné « Coco » Taputurai à une amende de 5 millions Fcfp. Il devra enfin indemniser la société Tahiti Nui Ocean Foods, l’affaire ayant entrainé d’importants retards sur le chantier avec de lourdes conséquences financières.

infos coronavirus

La pollution atmosphérique pourrait augmenter la mortalité par Covid-19 de 15%

Une exposition à long terme à la pollution de l'air ambiant pourrait entraîner un risque accru de mourir du Covid-19, d'environ 15% en moyenne dans le monde, selon une étude internationale publiée mardi.

Covid-19 : Les communes des îles du Vent, relais de lutte face à l’épidémie

Ce matin, à la présidence, les représentants communaux étaient conviés à participer à un séminaire d’information. Les échanges ont porté sur le contexte sanitaire actuel et les outils disponibles pour les élus.