lundi 3 octobre 2022
A VOIR

|

Ice et séquestration : des peines allant jusqu’à 8 ans prononcées

Publié le

Jeudi était le dernier jour de procès des prévenus poursuivis pour trafic d’Ice et violences liées à leur trafic entre 2017 et 2019. Le tribunal correctionnel a en partie suivi les réquisitions du procureur : des peines allant jusqu’à 8 ans de prison ont été prononcées, ainsi que des amendes allant de 10 à 60 millions de Fcfp.

Publié le 15/04/2022 à 9:38 - Mise à jour le 15/04/2022 à 9:46
Lecture < 1 min.

Jeudi était le dernier jour de procès des prévenus poursuivis pour trafic d’Ice et violences liées à leur trafic entre 2017 et 2019. Le tribunal correctionnel a en partie suivi les réquisitions du procureur : des peines allant jusqu’à 8 ans de prison ont été prononcées, ainsi que des amendes allant de 10 à 60 millions de Fcfp.

Jugés pour des faits datant de 2017 à 2019, les huit prévenus dans l’affaire d’ice et de séquestration ont tous été reconnus coupables. Les plus grandes peines ont été prononcées à l’encontre des deux commanditaires et récidivistes. Raihere Tetuanui écope de 8 ans et quatre ans de prison pour trafic et violences. Mederic Tavearii écope quant à lui de 6 ans de prison, soit un an de moins que requis. “On sait très bien que dans les cours d’assises, on a vu des viols, des meurtres, des coups mortels… des gens qui ont écopé de peines entre 10 et 12 ans. On ne va pas commencer à mettre certaines valeurs sociales en-dessous du trafic de stup’ juste parce que ça génère beaucoup d’argent, un peu de violence etc. C’est hors de question.” déclare l’avocat de Reihere Tetuanui, Me Edouard Varrod.

Deux des prévenus reconnus comme étant les intermédiaires et des hommes de main ont écopé de 8 et 7 ans de prison. Le reste est condamné à des peines allant de 18 mois d’emprisonnement à 4 ans de prison ferme. Selon Me Lloris Peytavit, avocat de la défense :“Pour certains des prévenus qui étaient poursuivis pour des faits très anciens et qui depuis avaient fait beaucoup de parcours de réinsertion avec toute une sortie du monde de l’ice etc. des gens qui vraiment ont fait cet effort là, le tribunal a tenu compte dans le prononcé de leurs peines.”

Plusieurs mandats de dépôts ont été décernés et jeudi soir, l’ice a mené deux individus de plus dans les murs de la prison.

infos coronavirus