lundi 25 octobre 2021
A VOIR

|

Hikueru : un détournement de fonds publics pour faire face à une arnaque au prêt sur internet

Publié le

Une femme de 27 ans, absente ce mardi au procès, a été condamnée à 10 mois de prison avec sursis après avoir empoché 2,5 millions de Fcfp normalement destinés aux recettes de l’office des postes et télécommunications. Elle est également déclarée inéligible pour 5 ans.

Publié le 23/03/2021 à 16:03 - Mise à jour le 23/03/2021 à 16:03
Lecture < 1 min.

Une femme de 27 ans, absente ce mardi au procès, a été condamnée à 10 mois de prison avec sursis après avoir empoché 2,5 millions de Fcfp normalement destinés aux recettes de l’office des postes et télécommunications. Elle est également déclarée inéligible pour 5 ans.

Unique receveuse de l’agence OPT de l’atoll de Hikueru, elle a indiqué aux enquêteurs s’être retrouvée en difficulté après avoir aidé financièrement des membres de sa famille sans être remboursée. Mais, également, en payant des frais de dossier pour un prêt sur internet sans jamais obtenir les fonds. “J’ai été prise dans un engrenage que je ne maitrisais plus, je n’en dormais plus” a-t-elle reconnu aux enquêteurs.

Mais avant cela, la jeune femme avait raconté que l’argent avait bien été expédié puis perdu. Ce qui avait déclenché une enquête.

Décrite comme “sèche et vulgaire avec la clientèle”, elle a été licenciée en janvier 2019 pour faute grave.

La jeune femme, mère de 3 enfants, a aujourd’hui déménagé en métropole pour suivre son conjoint militaire.

Souhaitant faire une école d’infirmière, elle avait demandé que sa condamnation ne soit pas inscrite sur son casier judiciaire. Une demande qui a été refusée.

L’OPT ne s’est pas portée partie civile dans cette affaire et n’a donc pour le moment pas demandé de remboursement. Elle pourra néanmoins le faire par la suite.

Rédigé par

infos coronavirus