mercredi 1 avril 2020
A VOIR

|

Demande de radiation de Michel Buillard : le juge rendra sa décision lundi

Publié le

Michel Buillard sera-t-il radié des listes électorales de Papeete ? Ce vendredi matin, la requête des trois proches de Gaston Flosse a été examinée par le juge du contentieux électoral. Ils accusent le tavana de ne pas résider sur la commune de Papeete . Une ineptie pour l’avocat de Michel Buillard qui dénonce une procédure abusive. Le juge rendra sa décision lundi.

Publié le 21/02/2020 à 15:22 - Mise à jour le 21/02/2020 à 15:23
Lecture 2 minutes

Michel Buillard sera-t-il radié des listes électorales de Papeete ? Ce vendredi matin, la requête des trois proches de Gaston Flosse a été examinée par le juge du contentieux électoral. Ils accusent le tavana de ne pas résider sur la commune de Papeete . Une ineptie pour l’avocat de Michel Buillard qui dénonce une procédure abusive. Le juge rendra sa décision lundi.

Michel Buillard a-t-il pour résidence réelle une habitation de Papeete ? C’est la question sur laquelle doit se prononcer le juge du contentieux électoral. Trois proches de Gaston Flosse l’ont saisi pour demander la radiation du tavana des listes de Papeete. Au motif qu’il habiterait en réalité à Pirae.

Pour démontrer qu’ils disent vrai, leur avocat s’est appuyé sur deux attestations de voisins et un constat d’huissier.

« Les trois pièces démontrent par leur combinaison que M. Buillard se rend le soir dans cette résidence et en part le matin, déclare l’avocat des trois requérants, Me Antz. Et puis ça fait au minimum 8 mois qu’il y réside. M. Buillard et Mme Tama-Georges vivent bien à Pirae et pas à Papeete. »

La partie adverse assure que la maison de Pirae est une résidence familiale secondaire où séjourne de temps à autres le maire, mais non sa résidence principale. Elle crie aux accusations fantaisistes, à une vengeance politique de Gaston Flosse au travers de « prête-noms ».

« Expliquer que M. Buillard habite à Pirae avec un constat d’huissier qui constate qu’il rentre à 7 heures et sort à 8 heures, je trouve ça vraiment très léger, alors qu’on fournit un bail depuis plusieurs années à Papeete, rétorque Me Bourion, le conseil de Michel Buillard. C’est juste pour essayer de nuire, c’est dommage. »

Michel Buillard dénonce aussi la méthode mais il n’hésite pas à rendre les coups. « C’est une intrusion dans ma vie privée qui n’honore pas le commanditaire de cette attaque, a-t-il dit. Je ne suis pas du tout étonné parce qu’il a déjà… à l’époque on se souvient de l’affaire du service de surveillance de la présidence, où on surveillait ses amis, ses adversaires politiques, même ses maîtresses, donc ça ne m’étonne pas du tout. »

Le juge du contentieux électoral rendra sa décision lundi en début d’après-midi. Estimant être victime d’une procédure abusive, Michel Buillard réclame 500 000 francs de dommages et intérêts à chacun des trois requérants.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Covid-19 : une nouvelle version de l’enquête de la...

Mobilisée pour ses 29 735 ressortissants, la CCISM adapte à l’évolution de la situation son enquête en ligne sur l’impact économique du coronavirus sur les entreprises, et propose à ses ressortissants une nouvelle version dont l’objectif est de chiffrer l’impact financier/salarial et d’identifier leur situation actuelle afin d’anticiper sur la reprise économique.

Touristes bloqués : une cinquantaine de personnes vont devoir...

Depuis jeudi soir, deux vols internationaux ont permis à plus de 400 personnes non-résidentes de quitter le territoire polynésien, souligne le haut-commissariat.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV