samedi 6 mars 2021
A VOIR

|

Un naufragé hélitreuillé à Huahine

Publié le

Publié le 10/11/2018 à 17:42 - Mise à jour le 07/06/2019 à 17:22
Lecture 2 minutes

Dans la nuit de samedi à dimanche, la disparition d’une embarcation a été signalé à la gendarmerie qui a immédiatement appelé le JRCC. Le bateau avait été vu pour la dernière fois au niveau de la passe d’Avapehi (Fare) à Huahine.
 
Deux hommes étaient partis faire de la chasse sous-marine et, n’ayant pas retrouvé leur embarcation à bord de laquelle un troisième homme était resté, ont regagné la rive à la nage avant de donner l’alerte. Le bateau ne disposait d’aucun moyen d’alerte (téléphone, radio VHF, balise de détresse, fusées) ni d’équipement de
survie ou de repérage.
 
Aucun navire n’étant disponibles à proximité, le JRCC a demandé l’engagement de l’hélicoptère Dauphin. Vers 3 heures du matin, l’équipage d’alerte a décollé de Papeete et a débuté ses recherches sur zone avec des conditions de visibilité moyenne et une mer agitée.
Mais après plus d’une heure de recherche, l’embarcation avec un homme faisant des signes est repérée à environ 5 miles nautiques (9,2 km) de la passe d’Avapehi.

À 4 h 55 le naufragé, en bonne santé mais légèrement choqué, est hélitreuillé, puis déposé à l’aéroport de Huahine pour être pris en charge par les pompiers.
 
A l’occasion de ce sauvetage, le JRCC Tahiti tient à rappeler à nouveau les règles de sécurité. « Quand on part en mer, même dans le lagon pour une activité de loisirs nautiques, telle que la pêche sous-marine. Il est impératif d’emporter à bord un moyen d’alerte pour informer au plus vite les organismes de secours et de disposer d’équipements de repérage et de survie ». En cas d’incident contactez le JRCC par VHF canal 16 ou par téléphone en composant le « 16 » (numéro gratuit), ou déclenchez (en particulier si vous êtes hors de portée VHF ou téléphone) votre balise de détresse en continue (type PLB ou EPIRB).

Rédaction web

 
 

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu