mardi 15 juin 2021
A VOIR

|

Un homme arrêté avec 5,5 kilos d’ice à sa descente d’avion

Publié le

Un homme a été arrêté à l'aéroport international de Tahiti-Faa'a samedi 14 septembre au soir, alors qu'il transportait dans son bagage 5,5 kilos d'ice. Une saisie record.

Publié le 18/09/2019 à 13:21 - Mise à jour le 19/09/2019 à 10:32
Lecture 2 minutes

Un homme a été arrêté à l'aéroport international de Tahiti-Faa'a samedi 14 septembre au soir, alors qu'il transportait dans son bagage 5,5 kilos d'ice. Une saisie record.

Alors qu’il revenait de Los Angeles, l’homme de 44 ans a été arrêté par les services de douane de Polynésie. Il transportait dans son bagage 5,5 kilos d’ice qu’il comptait écouler au fenua. Cela représenterait 110 000 doses ou tens (0,05 grammes vendu 10 000 Fcfp) représentant une valeur sur le marché de la drogue de 1,1 milliard de Fcfp selon le procureur.

Dans une conférence de presse tenue ce mercredi, Hervé Leroy, procureur de la République, a indiqué que les gendarmes avaient ouvert une enquête. « Les informations et les échanges sur la localisation et les déplacements des trafiquants d’ice connaissent un flux sans précédent » a-t-il indiqué. « Il apparaît que cette personne s’est rendue à Los Angeles la semaine dernière pour prendre possession de la drogue et la ramener sur le territoire polynésien, en vue de l’écouler à parti d’un réseau structuré, compte-tenu de la quantité saisie ».

Lors de la conférence de presse. (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Il s’agit de la plus importante saisie d’ice par les services de douane, à l’aéroport sur un voyageur.

À l’issue de ses 4 jours de garde à vue, le présumé sera déféré au parquet cet après-midi. L’homme encourt dix ans d’emprisonnement, 894 millions de Fcfp d’amende, une amende douanière égale à la valeur de la marchandise saisie, et la confiscation de tous les biens mobiliers et immobiliers. Un juge d’instruction va être saisi pour poursuivre les investigations et interpeller toutes les personnes intéressées à ce trafic de stupéfiants. Il sera requis contre la personne interpellée une mise en détention provisoire.

infos coronavirus