mardi 26 mai 2020
A VOIR

|

Moorea : la touriste a probablement été attaquée par un parata

Publié le

Une touriste a été gravement blessée lundi par l’attaque d’un requin au large de Moorea. Cette métropolitaine de 35 ans s’était mise à l’eau au large de la baie de Opunohu. Faute de baleines, son groupe observait un banc de globicéphales avec une guide expérimentée.

Publié le 21/10/2019 à 17:20 - Mise à jour le 22/10/2019 à 17:17
Lecture < 1 min.

Une touriste a été gravement blessée lundi par l’attaque d’un requin au large de Moorea. Cette métropolitaine de 35 ans s’était mise à l’eau au large de la baie de Opunohu. Faute de baleines, son groupe observait un banc de globicéphales avec une guide expérimentée.

La victime a été mordue aux deux avant-bras et à la poitrine. « Heureusement pour elle, il y avait deux infirmières sur place et elles ont pu lui donner les premiers soins. Quand on est arrivés sur le ponton de l’hôtel, elle était consciente, mais en urgence vitale : elle avait perdu beaucoup de sang, elle avait les deux mains sectionnées dès les avant-bras, et le sein gauche arraché », a déclaré à Jean-Jacques Riveta, le pompier qui a pris en charge la victime.

La victime a été conduite à l’hôpital de Moorea avant d’être évacuée en hélicoptère vers les urgences du Taaone.

Elle aurait été mordue par un parata, un requin du large à pointe blanche. « Les parata suivent les bancs de globicéphales (des dauphins, NDLR) parce qu’ils mangent leurs excréments. Donc quand on voit des globicéphales, on sait qu’il y a sans doute des parata pas loin », explique Pierrick Seybald, président de l’association de protection des requins Ma’o Mana Foundation, mais aussi prestataire touristique pour l’observations des baleines à Moorea.

Selon lui, il est possible de se mettre à l’eau avec des parata, mais en observant des règles de prudence : « Toujours garder un contact visuel avec le requin, avoir un langage corporel approprié, avec des guides qui savent les rediriger ».

Les attaques de requins sont très rares en Polynésie. Les pêcheurs sous-marins sont habitués à évoluer à leur contact. Même les requins-tigres, considérés comme dangereux sous d’autres latitudes, sont facilement observables sur certains sites de plongée sous-marine, comme la Vallée blanche, au large de Punaauia.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Les entreprises appelées à faire leur déclaration de TVA

Compte-tenu de la reprise progressive de l’activité économique, les entreprises sont appelées à déposer leurs déclarations de TVA auprès du Receveur des impôts à la Direction des impôts et des contributions publiques (DICP).

Nouveau report du 13e Festival des arts et de...

La 30e réunion du Conseil des Arts et de la Culture du Pacifique (CACP) s’est déroulée en téléconférence, mercredi, de 9h30 à...

« Tous solidaires avec nos enfants » : une collecte pour les...

L’association culturelle chinoise Wen Fa, Radio 1 et Tiare Fm organisent une récolte de fonds aux côtés du collectif Ohana afin d'aider les enfants dans le besoin.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV