mercredi 20 octobre 2021
A VOIR

|

Des véhicules de police caillassés à la Mission

Publié le

Samedi soir, des véhicules de la police municipale de Papeete et de la DSP ont été endommagés par plusieurs individus lors d'une intervention des forces de l'ordre pour tapage sur fond d'alcool, aux "Hauts de Tira" à la Mission.

Publié le 26/09/2021 à 10:46 - Mise à jour le 26/09/2021 à 16:46
Lecture 3 minutes

Samedi soir, des véhicules de la police municipale de Papeete et de la DSP ont été endommagés par plusieurs individus lors d'une intervention des forces de l'ordre pour tapage sur fond d'alcool, aux "Hauts de Tira" à la Mission.

La police municipale est allée en soutien à la DSP qui s’est rendu aux “Hauts de Tira” (la Mission) pour du tapage sur fond d’alcool. Alors que le contexte sanitaire requiert un couvre-feu et une interdiction de sortie, plusieurs jeunes ont passé outre les mesures réglementaires en vigueur et ont organisé une fête bruyante.

Les agents de la DSP ont réussi à faire cesser le bruit, mais un individu fortement alcoolisé a commencé à s’en prendre aux agents de la DSP. Ils ont dû l’interpeller et le mettre dans un de leurs véhicules afin de le placer en cellule de dégrisement.


Pendant l’interpellation, le voisinage a commencé à proférer des insultes et des menaces à l’encontre des policiers. Au moment de partir, le véhicule de la police municipale a été bloqué par des individus très remontés qui ont commencé à donner des coups dans la voiture de la police. Le chauffeur a dû reculer pour contourner le groupe d’individus et c’est à ce moment que des coups et des jets de pierres ont endommagé le véhicule.

Aucun blessé n’est à déplorer chez les policiers et leurs assaillants.

Les policiers municipaux ont été choqués par cet incident qui n’est pas rare dans le lotissement des “Hauts de Tira”. Selon un des agents de la police municipale de Papeete interrogé ce matin, c’est la dixième fois qu’un véhicule de la police se fait caillasser dans ce quartier. Un des véhicules de DSP a également été endommagé, mais plus légèrement.

“Même si ces actes de défiance envers les autorités sont globalement rares en Polynésie française, ils n’en restent pas moins inadmissibles. Le Haut-commissaire de la République condamne très fermement ces comportements intolérables sur le territoire et apporte tout son soutien aux forces de l’ordre intervenant dans des conditions difficiles et parfois dangereuses pour leur intégrité. Ces faits de violence provoquant une vive émotion au sein de la population locale ne resteront pas impunis, des investigations sont actuellement en cours et feront l’objet de suites judiciaires appropriées” a indiqué dans un communiqué le haut-commissariat.

Une enquête a été ouverte par le parquet pour dégradation de bien d’utilité publique en réunion. Une procédure judiciaire a également été ouverte pour faits de violence avérés envers les forces de l’ordre a précisé le haut-commissariat.

Rédigé par

infos coronavirus