mercredi 3 juin 2020
A VOIR

|

Bébé secoué : un an de prison ferme pour un jeune père

Publié le

Publié le 03/09/2018 à 13:11 - Mise à jour le 13/06/2019 à 13:20
Lecture 2 minutes

Le huis clos partiel a été demandé pour le procès du jeune homme poursuivi pour avoir rendu handicapé à vie son enfant âgé aujourd’hui de 3 ans. Seuls la famille, les avocats et les journalistes étaient admis dans la salle d’audience.

 

> « Je ne l’ai pas fait »

Le 29 août 2015 un enfant d’un mois et demi est admis aux urgences après avoir perdu connaissance Il a les yeux révulsés et du sang qui lui sort des narines. Les médecins annoncent aux parents qu’ils sont très sceptiques sur ses chances de survie, et s’il s’en sortait l’enfant serait handicapé à vie. Les médecins annoncent également aux parents que tous les constats médicaux qu’ils ont pu réaliser évoquent un « syndrome du bébé secoué ». Un signalement est fait au parquet et une enquête est ouverte. Avant l’admission du nourrisson aux urgences, il était seul avec son père. A la barre, le jeune papa déclare : « je ne l’ai pas fait, je sais ce que j’ai fait et je n’aurais jamais violenté mon bébé ». Le juge lui demande alors de reproduire le geste qu’il pense avoir été à l’origine des lésions : Le jeune homme explique alors que son enfant pleurait beaucoup et qu’il le tenait dans une main en le berçant un peu brusquement pendant qu’il utilisait l’autre main pour « faire autre chose ». La mère du bébé plaide en faveur de son compagnon en déclarant à la barre qu »‘il a fait de son mieux ». Elle évoque également leur âge pour devenir parents : « on était trop jeunes ».
 

​> « C’est un drame absolu »

A de nombreuses reprises le jeune homme a fondu en larme à l’évocation des faits et de l’état de santé de son enfant : « C’est ma faute, je me sens coupable ».

Lors de sa plaidoirie, l’avocate de la partie civile est émue aux larmes et parle d’un « drame absolu ». Des mots repris par le procureur de la République qui a requis une peine de 4 ans de prison dont 2 avec sursis. Le père a finalement été condamné à 3 ans de prison dont deux avec sursis. 

Sam Teinaore 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

CAPF : ouverture des inscriptions pour la rentrée 2020/2021

Les inscriptions pour la saison 2020/2021 du Conservatoire artistique de la Polynésie française ouvrent ce mardi 2 juin 2020, jusqu'au vendredi 31 juillet prochain.

Coronavirus : la poste suspendue à la reprise des...

Depuis l’arrêt des vols, l’activité du centre de traitement du courrier Fare Rata a fortement ralenti. Elle ne dépend désormais que de la réouverture des liaisons aériennes internationales. Pour faire face, le centre a dû se réorganiser.

Par crainte de la foudre, SpaceX reporte son premier...

https://www.facebook.com/NASA/videos/695595847675337/ "Dragon, SpaceX : malheureusement, nous n'allons pas lancer aujourd'hui", a annoncé aux astronautes le directeur du lancement...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV