mercredi 22 septembre 2021
A VOIR

|

Un requin parata retrouvé mort à Moorea

Publié le

C’est une triste nouvelle qui a été communiquée ce vendredi matin par la Direction de l’Environnement. Un requin parata, ou requin longimane a été retrouvé mort le 21 avril dernier sur le bord de plage à Maharepa, à Moorea. Ces derniers mois sur l’île sœur de Tahiti, des plongeurs ont observé plusieurs requins portant des blessures, mais leur origine est encore incertaine.

Publié le 28/05/2021 à 17:42 - Mise à jour le 28/05/2021 à 17:44
Lecture 2 minutes

C’est une triste nouvelle qui a été communiquée ce vendredi matin par la Direction de l’Environnement. Un requin parata, ou requin longimane a été retrouvé mort le 21 avril dernier sur le bord de plage à Maharepa, à Moorea. Ces derniers mois sur l’île sœur de Tahiti, des plongeurs ont observé plusieurs requins portant des blessures, mais leur origine est encore incertaine.

Fait rarissime relaté ce vendredi matin : un requin pélagique a été retrouvé mort sur une plage de Moorea. L’animal présentait des marques de harponnage sur la tête et des traces de coups à proximité. L’occasion pour l’animateur du Réseau Local d’Echouage du Pays, Jerry Biret, de rappeler les gestes à adopter vis-à-vis de ces espèces.

“Nous, ce que nous rappelons, c’est surtout, pas aux professionnels de la mer parce qu’ils connaissent déjà le milieu, mais surtout aux amateurs qui sont sur l’eau, d’être très prudents avec les animaux sauvages. De faire très attention quand ils voient un requin, éventuellement de remonter sur le bateau, c’est pas la peine d’essayer d’aller les voir de près. Ils [ndlr : les requins] vont venir, ils sont assez curieux donc ils vont venir les voir. Nous, on rappelle les consignes de prudence. Si un pêcheur voit un requin, je pense qu’il sait très bien comment agir : toujours regarder le requin, voir comment il agit et réagir en conséquence, et surtout bien évidemment, ne pas aller à la confrontation”.

Si au fenua, le nombre de signalements de requins blessés ou retrouvés morts est inférieur à celui des dauphins, à Moorea, des plongeurs s’inquiètent du sort de ces animaux, et plus encore depuis quelques temps.

Parmi les passionnés de la faune marine, Nicolas Grilleau, plongeur régulier depuis trois ans, raconte qu’“au cours de plusieurs plongées, on a pu constater quelques blessures sur certains requins. Les blessures, ça peut ressembler à des flèches de pêcheurs, ou des hélices de bateau. Là, ça fait que quelques mois qu’on a pu apercevoir ce genre de phénomènes. On n’a pas encore déterminé quel était le soucis et pourquoi, donc je peux pas m’avancer là-dessus et ça, c’est plutôt le boulot des biologistes marins. Moi je me suis juste chargé de prendre les vidéos et les photos”.

Pour rappel, en Polynésie Française, toutes les espèces de requins sont inscrites sur la liste des espèces protégées de catégorie B.

Rédigé par

infos coronavirus