dimanche 18 avril 2021
A VOIR

|

Tefana Water days : 6 tonnes de déchets ramassés

Publié le

6 tonnes de déchets ramassés dans le cadre des Tefana Water Days samedi. Le lagon de Vaitupa ne désempli pas. Pneus, ferraille et carcasses en tout genre... mais pas de quoi faire défaillir la volonté des organisateurs qui œuvrent depuis 15 ans.

Publié le 03/11/2019 à 11:06 - Mise à jour le 03/11/2019 à 13:06
Lecture 2 minutes

6 tonnes de déchets ramassés dans le cadre des Tefana Water Days samedi. Le lagon de Vaitupa ne désempli pas. Pneus, ferraille et carcasses en tout genre... mais pas de quoi faire défaillir la volonté des organisateurs qui œuvrent depuis 15 ans.

Près d’une centaine de bénévoles se sont mobilisés samedi matin, pour nettoyer le lagon et les abords de Vaitupa. Depuis quinze ans maintenant, à la même période, l’A.S Tefana chasse sous-marine œuvre pour rendre le site aussi propre que possible.

En à peine une heure, le butin est déjà impressionnant. Canettes, ferrailles en toute genre et surtout des pneus viennent s’amonceler sur la plage de Vaitupa. Et ce n’est pas la nouvelle formule : récompenser l’équipe qui aura rapporté le plus de détritus, qui anime ces bénévoles qui donnent de leur temps. « Tous les ans on est là, on est présents. On ramasse au maximum, même si ce ne sont pas nos saletés, on ramasse. (…) Si personne ne fait d’efforts il y en aura toujours. C’est comme une poule qui pond des oeufs », lance en riant Eric Apeang, bénévole.

« Il faut que ce soit une prise de conscience de la population. Il faut que chacun à son niveau fasse un petit geste et il faut que les politiques derrière suivent. C’est ceux qui ont le pouvoir qui peuvent décider et qui ont les moyens de faire avancer les choses », estime Taina Hort, membre de l’AS Tefana Chasse sous marine.

Ce sont surtout des pneus qui ont été repêchés dans le lagon à Vaitupa… crédit Tahiti Nui Télévision

« Rendre à la mer ce qu’elle nous donne », la Team Tefana Water days en a fait son Leitmotiv. Et de la volonté il en faut car chaque année malheureusement la récolte reste toujours aussi importante. « Je trouve que c’est démoralisant mais motivant à la fois. Les gens jettent beaucoup mais il y en a qui viennent ramasser aussi. Il y a des carcasses de vélos, des boîtes de conserve… mais le plus gros ce sont vraiment les pneus », remarque Hawaiki Atger, membre de l’AS Tefana chasse sous-marine.

Et même s’ils ont comptabilisé 4 tonnes l’année dernière, ce sont 6 tonnes de déchets qui ont été ramassé en l’espace d’une matinée. Et si l’on remonte sur ces 15 dernières années, les organisateurs auront procédé au retrait de plus de 50 tonnes de détritus de cette partie du lagon.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.