samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Il transforme les déchets de noix de coco en substrat : la mine d’or de Heremoana Teiho, agriculteur dynamique

Publié le

Ca devait être une activité parallèle et un acte écologique : la transformation des restes de noix utilisées pour produire du lait de coco, séduit le public. En valorisant un produit bien souvent laissé à l'abandon, Heremoana Teiho, agriculteur de 28 ans, a lancé un véritable business, bien plus lucratif qu'il ne l'aurait imaginé... Il croule sous les commandes.

Publié le 22/11/2020 à 19:01 - Mise à jour le 23/11/2020 à 10:31
Lecture 2 minutes

Ca devait être une activité parallèle et un acte écologique : la transformation des restes de noix utilisées pour produire du lait de coco, séduit le public. En valorisant un produit bien souvent laissé à l'abandon, Heremoana Teiho, agriculteur de 28 ans, a lancé un véritable business, bien plus lucratif qu'il ne l'aurait imaginé... Il croule sous les commandes.

Passionné d’agriculture, Heremoana Teiho, 28 ans, a une exploitation à Papeari.

Ce jeune homme et sa compagne se sont lancés, il y a un an, dans la production et la commercialisation de coco broyé, transformé en substrat. Une manière de valoriser ce qui était un déchet… mais cette activité a pris une ampleur inattendue au fil des mois. Il faut dire que depuis le début de la crise sanitaire, beaucoup se sont tournés vers l’agriculture.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« Au début, on ne vendait que 5 sacs par semaine, et on était quand même contents », raconte Heremoana. « Peu à peu, on a augmenté nos volumes de vente, et à présent : on est obligés de stopper les commandes. On est submergés ! »

Ce substrat de coco broyé a plusieurs fonctions pour les plantes.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« La coque sert pour le drainage, un peu comme le gravier. La fibre, elle, stocke l’eau. On peut également s’en servir comme paillis ».

À présent, Heremoana commercialise ses sacs de 50 litres de substrat de coco sur Papara, Punaauia et même sur Moorea. Il espère s’étendre encore sur le grand Papeete.

« Je cherche un revendeur sur Papeete. Je voulais dire aux jeunes : si vous avez des idées, même si ça vous paraît inaccessible ou difficile : croyez en vous. Qui ne tente rien n’a rien ! Il faut aussi persévérer. Le succès n’est pas arrivé d’un coup. Nous ça nous a pris un an ».

« Si vous avez des idées, il faut croire en vous et vous accrocher! »

Heremoana Teiho (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Heremoana et sa compagne ont des projets plein la tête et s’attèlent à les réaliser pas à pas en n’oubliant jamais leur amour de la terre et leur vœu d’une vie en accord avec la nature.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.