samedi 28 mars 2020
A VOIR

|

Tere ‘Ori relève le défi du marae Arahurahu

Publié le

C'est le groupe Tere 'Ori, gagnant en catégorie Hura Ava Tau au Heiva i Tahiti 2019, qui se produira au marae Arahurahu en juillet prochain.

Publié le 13/02/2020 à 9:10 - Mise à jour le 13/02/2020 à 9:14
Lecture < 1 min.

C'est le groupe Tere 'Ori, gagnant en catégorie Hura Ava Tau au Heiva i Tahiti 2019, qui se produira au marae Arahurahu en juillet prochain.

Après avoir triomphé lors du Heiva i Tahiti 2019 en catégorie Hura Ava Tau, le groupe Tere ‘Ori poursuit son chemin qui passera, en juillet prochain, par les espaces du marae Arahurahu, à Paea. 

La formation dirigée par Taina Tinirauarii a en effet été retenue par le conseil d’administration du Conservatoire, en décembre dernier, pour réaliser cinq spectacles dont quatre chaque samedi de juillet et le dernier, le premier samedi d’août, après avoir présenté un dossier complet et solide. 

Le groupe offrira au grand public l’histoire d’un héro, Tetuaeha de Tetaha (Faa’a aujourd’hui), qui intégrera la garde du roi Pomare après avoir remporté le concours de Ahi Ma’a.

Le directeur du Conservatoire, Fabien Dinard, les agents du service des moyens généraux de la Présidence et Tania Tinirauarii effectuaient mercredi matin une première visite de repérage sur le site, afin de positionner les tribunes en fonction des différentes scènes du spectacle.

Un spectacle soutenu par le Ministère de la Culture, le service du Tourisme, la Direction de l’Équipement et la Maison de la Culture, fidèles partenaires du Conservatoire qui en assure la production depuis l’année 2014.

Le groupe Tere ‘Ori propose une dernière audition ce jeudi soir à 18:00 à Fare Ute (près de Kim Fa) en vue de compléter leur troupe.  Avis aux artistes intéressés !

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

La 35e Foire agricole, annulée

Annulations d'événements en chaîne. Le tout dernier : la Foire agricole. Dans le but de protéger l’ensemble des Polynésiens, le Conseil des...

Covid-19 : Moetai Brotherson s’entretient avec Annick Girardin

Hier, lors de la session à l’Assemblée, il a été question du silence de l’État face aux demandes du Pays, lui aussi confronté à cette crise du Covid-19. Et ce matin, les parlementaires Polynésiens ont pu s’entretenir durant une heure avec la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, en conférence téléphonique. Tous les sujets ont été abordés, nous explique Moetai Brotherson. Il annonce notamment que les touristes naufragés ne seront pas laissés pour compte, et que des vols exceptionnels devraient être organisés.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV