vendredi 5 mars 2021
A VOIR

|

Répétitions du Heiva : « l’exception culturelle » entre 17 et 22 heures

Publié le

Publié le 20/03/2018 à 16:47 - Mise à jour le 20/03/2018 à 16:47
Lecture < 1 min.

Désormais, les groupes de danses vont pouvoir faire du bruit… dans la limite du raisonnable. Ce mercredi, le conseil des ministres a adopté la partie réglementaire du code de l’environnement. Celui-ci prévoir « l’exception culturelle en matière de bruit ».

Cela signifie que les troupes qui doivent répéter dans le cadre de manifestations culturelles comme le Heiva, la fête de l’Autonomie, le Hura Tapairu, le gala du conservatoire, les festivals et bien d’autres pourront le faire avec leur orchestre dans un lieu public. Les groupes doivent être inscrits à au moins l’une des manifestations.

Les répétitions doivent se tenir dans une période qui n’excède pas quatre mois avant l’événement. L’impact sonore doit se limiter à la tranche horaire de 17 h à 22 heures.
 

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu